fbpx

SURLEFIL

Arrivés dernièrement aux îles Canaries (Espagne), à bord de pirogues, 176 migrants sénégalais ont, ce dimanche, entamé une grève de la faim. Ces derniers, qui sont dans un centre de détention des migrants, exigent à ce qu’on les libère. A les en croire, beaucoup d’entre eux détiennent des passeports qui ne sont pas encore expirés et ont des proches dans les différentes villes d’Espagne qui sont prêts à les accueillir et à les aider à trouver du travail. Ils se sont confiés à « Europa Press ». « Notre objectif, en venant ici, c’était de rejoindre, plus tard, nos proches qui sont dans le pays », a déclaré Khalifa Ibrahima Ndiaye, étudiant en droit, arrivé sur l’île il y a près de trois mois.

Poursuivant, il ajoute : « Nous savons qu’il y a une crise sanitaire mais les gens peuvent voyager en faisant des tests pour vérifier qu’ils n’ont pas de coronavirus. Avec ce test et le passeport, tout le monde devrait pouvoir voyager. Mais, on nous fait savoir qu’on ne peut pas voyager ».

Une journée sous haute tension aux États-Unis. Partout, les autorités sont en alerte alors que des milliers de manifestants pro-Trump se rassemblent devant les capitoles des États. D’importants dispositifs de sécurité ont été mis en place pour éviter la répétition des débordements du 6 janvier à Washington.

Autour de la Maison Blanche, autour du Capitole, tout le centre-ville de Washington est bloqué par des véhicules de police. Des points de contrôles ont été installés un peu partout.

En prévision de l’investiture de Joe Biden, la ville a été placée sous haute protection. Un dispositif qui pourrait être mis à l’épreuve dès ce dimanche. Des milliers de manifestants pro-Trump se sont donné rendez-vous à nouveau pour dénoncer ce qu’ils estiment être une élection volée.

Un homme a été arrêté en possession d’une arme chargée et de 500 munitions lors d’un contrôle. Il a été remis en liberté après plusieurs heures. La police ayant déterminé qu’il était en fait agent de sécurité et avait oublié qu’il avait laissé son arme dans le coffre de sa voiture.

Des manifestations doivent commencer ce dimanche dans d’autres États où la sécurité a, là aussi, été renforcée autour des capitoles locaux pour éviter les mêmes scènes du 6 janvier dernier.

De mars 2020 à janvier 2021, le district sanitaire de Touba a dénombré 1004 cas positifs au coronavirus. Parmi lesquels 644 guéris et 76 décès. La révélation a été faite ce dimanche par le médecin-chef, Dr Maguette Diop à travers le bulletin journalier.

Un décès, 10 nouveaux cas positifs et 12 patients en réanimation
La situation est donc inquiétante à Touba où le district sanitaire a répertorié un décès lié à la Covid-19 dans son rapport journalier de ce dimanche.

Le virus poursuit aussi sa progression dans la ville sainte. 10 nouveaux cas positifs dont 07 communautaires y ont été recensés par le médecin-chef et son personnel. 12 patients sont admis en réanimation.

Le président de l’ONG Horizons sans frontières (HSF), Boubacar Seye, devra sortir les preuves de ses accusations de détournements de fonds (180 millions d’euros) portées contre l’État du Sénégal. Le Secrétaire d’État aux Sénégalais de l’Extérieur, Moïse Sarr, est très clair sur la question, devant le Jury du dimanche (JDD), ce 17 janvier.

Boubacar Seye, placé en garde-à-vue à la Section de recherches (SR) de Colobane suite à son arrestation vendredi dernier, à l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD), sera déféré au parquet, demain lundi.

Cheikh Ngaïdo Ba président des Cinéastes Sénégalais Associés ( CINESAS ).

Nous avons  appris le décès du cinéaste Ngaïdo Ba. Il est décédé des suites de maladie, ce dimanche, à l’hôpital Principal de Dakar. Ngaïdo Ba est aussi le père de l’animatrice de iTv, Sofia Ba.

Après ses études couronnées de succès à l’Institut National de l’Audiovisuel (INA) en France, Cheikh Ngaido Ba, panafricaniste, rentre au bercail pour servir son pays. Patriote ardent, il a contribué à enrichir le contenu de la télévision nationale, naissante à l’époque.

Réalisateur de 1972 à 1977 à l’Office de la radio et télévision du Sénégal (Orts) devenu plus tard la Radiotélévision Sénégalaise (RTS), son riche potentiel en audiovisuel et cinéma l’a définitivement poussé à se lancer dans le septième art. Il réalise en 1978 le long métrage « Rewo dande mayo » co-produit par le Sénégal et la Mauritanie. Et pendant plus d’une dizaine d’années, Ngaïdo Ba assiste de grands cinéastes sénégalais tels que Ababacar Samb Makharam, Tidiane Aw, Momar Thiam, Mahama Johnson Traoré….

Né le 10 juin 1949, Il appartient à la troisième génération de cinéastes sénégalais. Formé sur le tas, il a commencé par être assistant d’autres metteurs en scène sénégalais comme Mahama Traoré, ou Ababacar Samb. En 1974, il entre à la télévision sénégalaise comme réalisateur, et dans le même temps met en scène deux courts-métrages : Tablo Ferray et Arret Car.

Le premier s’intéresse aux « déguerpis », ces habitants des quartiers misérables de Dakar, qu’on ne cesse de repousser au fur et à mesure que la ville grandit. Le second, de même, est un film à base sociologique, malheureusement non-terminé, faute de moyens.

Avec d’autres cinéastes, il a créé un foyer de recherches dans lequel, ensemble, ils s’attachent à réfléchir à l’expression cinématographique, à une écriture spécifique. Entre 1972-1976, il était réalisateur-producteur à l’ORTS (Office de Radio Télévision du Sénégal), l’ancêtres de l’actuelle RTS (Radio Télévision Sénégalaise). Il devint plus tard le Président des cinéastes Sénégalais associés (CINESEAS).

Ngaïdo Ba était également membre du Conseil économique social et environnemental (CESE). Et était à la tête de la Commission de l’artisanat, de la Culture, du Tourisme et des sports du CESE.

La Direction du Groupe AFRICA 7 présente ses sincères condoléances.

Boubacar SEYE. Président de Horizon Sans Frontière

Le président de Horizon Sans Frontière n’est pas encore sorti de l’ornière. Placé en garde à vue à la section de recherches de Colobane suite à son arrestation, ce vendredi, à l’Aéroport International Blaise Diagne (AIBD), Boubacar Sèye sera déféré au parquet le lundi 18 janvier 2021. Il fera face au maître des poursuites pour s’expliquer sur les faits qui lui ont valu cette arrestation.

Il aurait été arrêté à cause de ses sorties sur la gestion des fonds injectés dans la lutte contre l’émigration clandestine. Déjà un pool d’avocats a été constitué pour le défendre avec à sa tête, Me Amadou Diallo par ailleurs président d’Amnesty International.

Du nouveau dans l’affaire du jeune Américain Mouhamed tué en janvier 2020 dans une attaque à son domicile à Kahone à Kaolack.  .  Converti à l’islam et fervent disciple de Baye Niass le jeune homme résidait  désormais au Sénégal et précisément aux encablures de la cité religieuse de Medina Baye afin de se ressourcer spirituellement

 

Après un an de cavale Le présumé meurtrier de « Mouhamed Américain » est afin arrêté

Selon L’Observateur, le suspect de ce forfait un certain  B. Kâ alias Amadel, a été interpelé  à Linguère. Il a été déféré, hier, au parquet de Louga.

Le mis en cause serait impliqué dans plusieurs meurtres, dont celui de l’agent de renseignement de la gendarmerie de Ndindy.

Le CHAN qui démarre ce samedi 16 janvier au Cameroun sera la première compétition sportive internationale organisée avec le public depuis l’apparition du Covid-19. À quelques heures de l’événement, le ministre des Sports du Cameroun, Narcisse Mouelle estime que son pays est prêt à faire face au grand défi sanitaire et organisationnel.

 Pendant trois semaines, le Cameroun va être le centre de gravité du spectacle sportif footballistique international.

Nous sommes conscients du fait qu’en prélude de la CAN, nous allons organiser le plus grand événement sportif international de football depuis le début du coronavirus. Nous avions déjà organisé des événements semblables comme la CAN de 1972, mais ce n’est pas semblable dans sa dimension. En 1972, c’était une CAN à huit équipes et sur deux sites comme lors de la CAN féminine de 2016. Avec le CHAN, nous sommes à 16 équipes sur quatre sites, avec quatre grands terrains de compétition et un nombre suffisant de terrains d’entraînement.

Nous allons organiser le premier grand événement sportif ouvert au public depuis le début du Covid. Cela se fera avec un certain nombre de mesures sanitaires comme la jauge placé à 25% de la capacité des stades pour le match d’ouverture, les matches de poule, et les quarts, et 50% pour les demi-finales et la finale.

Nous avons fait nos preuves au Cameroun en matière de maîtrise de la pandémie. Les statistiques du ministère de la Santé sont relativement rassurantes (27 336 cas pour 451 décès au 14 janvier 2021). Des mesures drastiques ont mises en place, en résonance avec les mesures barrières instruites par le président de la République et en concordance avec le protocole sanitaire édictés par la CAF. Ces mesures intègrent le respect de la distanciation physique dans les stades, nous allons recourir à la détection systématique des spectateurs et au port du masque obligatoire pour l’entrée du stade. Des mesures particulières sont prises pour que l’on puisse retracer le spectateur de son entrée au stade à son installation dans les tribunes. a confier monsieur Narcisse Mouelle à nos confrérie de Rfi

Patrice TALON. Président de la République du Bénin

Au Bénin, le président sortant, Patrice Talon, s’est officiellement déclaré candidat à la prochaine élection présidentielle. « Je serai candidat au nom de la bonne gouvernance », a-t-il annoncé, vendredi 15 janvier, à Adjohoun, dans l’ l’Ouémé, à 63 km de Cotonou, dernière étape de sa tournée nationale à travers le pays.

Patrice Talon a ainsi confirmé être candidat à sa propre succession pour « défendre trois choses : démocratie, nos libertés et la bonne gouvernance ».

Élu en 2006, son mandat s’achève dans moins de trois mois et l’élection présidentielle est programmée par la Commission électorale autonome le 11 avril prochain. Ce scrutin, pour lequel il est exigé des parrainages d’élus qui pourraient manquer cruellement à d’éventuels opposants, est prévu le 11 avril prochain.

Faute de députés et d’élus locaux issus de ses rangs, l’opposition, en effet, dénonce un verrouillage qui ne permet qu’au seul président Patrice Talon d’obtenir lesdits parrainages.

Ce que les Béninois défendent avec acharnement, ce n’est plus seulement deux choses ; c’est maintenant trois choses : démocratie, nos libertés et la bonne gouvernance. Pour ma part, je resterai dans l’action permettant de renforcer la bonne gouvernance. Je serai candidat à cause de ça.

Lors de sa conférence de presse organisée, chez lui, le mardi 12 janvier 2021, l’ancien directeur de la société Dakar Dem Dikk, Me Moussa Diop, répondant aux accusations de son successeur, avait évoqué le marché de carburant liant les entreprises Pétrosen, Edk et Dakar Dem Dikk. Dans ses propos, il disait que le carburant était livré par des véhicules banalisés. Des déclarations qui semblent être loin de la vérité des faits.

En effet, Dakar Dem Dikk a, dans le cadre de son budget 2020, obtenu des fonds pour financer de carburant et de lubrifiants, dans le cadre du marché clientèle F-DT 019/2020. Ainsi, un avis d’appel a été lancé pour le marché précité alloti en deux lots. Lesquels sont l’approvisionnement en carburant et lubrifiants dépôt Ouakam, Gare AIBD, (HLM Grand Yoff) et Gare de Thiès et l’approvisionnement en carburant et lubrifiants dépôt Thiaroye, dépôt de Keur Massar et Gare des Parcelles Assainies. Et, d’après le recours de l’Autorité de régulation des marchés publics, à l’ouverture des plis, le 20 juillet 2020 six offres ont été reçues parmi lesquelles celles de Total Sénégal, de Vivo Energy et de Pétrodis. Et, selon toujours le document, après notification du rejet de son offre, le 21 août 2020, Total Sénégal a saisi la société Dakar Dem Dikk d’un recours gracieux par lettre reçue le 28 août 2020, auquel cette dernière a répondu défavorablement le 07 septembre 2020 à l’Agence de régulation des marchés publics (ARMP). Non satisfaite de la réponse de l’autorité contractante, Total Sénégal a introduit auprès du Comité de Règlement des Différends (CRD) pour contester le rejet de son offre et l’attribution provisoire du marché relatif à l’acquisition de carburant et de lubrifiants, lancé par la société Dakar Dem Dikk. Le recours ayant été déclaré recevable, le CRD a ordonné la suspension de la procédure et sollicité de l’autorité contractante la transmission du dossier.

Sur ce, l’actuel directeur de Dakar Dem Dikk et son équipe se sont retrouvés dans un dilemme. Autrement dit, ils se sont retrouvés dans un blocage alors que les bus devaient rouler. Pour décanter la situation, le successeur de Me Moussa Diop a, sur ces entrefaites, sollicité Edk et Petrosen pour acheter du carburant. Ce, en attendant que le recours soit vidé. C’est ainsi, informe-t-on, que les deux entreprises sont intervenues dans cette affaire de carburant de DDD. Elles ont d’ailleurs respecté toutes les procédures. Ayant accepté de vendre du carburant à Dakar Dem Dikk, Edk a, toute de même confié le transport à une autre entreprise. Et ce que Me Moussa Diop a qualifié de véhicule banalisé n’est rien d’autre qu’un véhicule peint sous une couleur neutre et sans aucun logo d’une société quelconque. ALIOU DIOUF – EMEDIA