fbpx

INDUSTRIESPORT

La tentative avortée de créer une Super League pour supplanter la Ligue des champions aura des « conséquences » pour les 12 clubs à l’initiative du projet, a affirmé ce mercredi un des dirigeants du comité exécutif de l’UEFA, qui se réunit vendredi.

Même si la Super League est déjà enterrée et que la plupart des clubs se sont retirés, l’UEFA n’écarterait pas des « conséquences » pour les 12 clubs fondateurs. L’avertissement a été brandi à l’approche du comité exécutif de l’instance dirigeante, qui se réunit vendredi.

Cité par les médias suédois Fotbollskanalen et SVT, Karl-Erik Nilsson, un des vice-présidents de l’UEFA (et aussi président de la fédération suédoise), a déclaré que cette réunion devait leur permettre de « discuter d’éventuelles conséquences additionnelles » contre les douze clubs à l’initiative de la Super League.

« Mais il y aura de toute façon des conséquences, sur les questions de confiance notamment, et sur leur crédibilité à l’avenir », a ajouté le dirigeant, constatant que les fondateurs étaient à présent couverts de « honte ».

 

Plus tôt dans la journée, Aleksander Ceferin, le président de l’UEFA, avait adouci son discours à l’égard des dissidents, après les avoir sèchement rappelés à l’ordre en début de semaine, et menacés d’exclusion de plusieurs compétitions majeures. « L’important maintenant est d’aller de l’avant, de rebâtir l’unité dont ce sport jouissait auparavant, et d’avancer ensemble », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Annoncé en tout début de semaine, le projet de Super Ligue s’est délité mardi soir à la suite du retrait successif des six clubs anglais impliqués (Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Manchester United, Tottenham). Ils ont été suivis par l’Inter, l’AC Milan et l’Atlético de Madrid.

Devant le fait accompli, la Juventus d’Andrea Agnelli, en première ligne sur ce dossier, a fini par admettre sa défaite. Seuls le FC Barcelone et le Real Madrid restent pour le moment officiellement porteurs de ce projet annoncé dans la nuit de dimanche à lundi, avec l’objectif de supplanter la Ligue des champions de l’UEFA.

 

Tout semblait apparemment préparé d’avance. À la suite de l’annonce de la création de la Super ligue européenne dissidente de la Ligue des champions organisée par l’UEFA, la banque américaine JP Morgan annonce officiellement être sur le coup pour financer l’opération. Son investissement sera compris entre 4 et 6 millions d’euros.

JP Morgan qui mise sur une explosion des revenus marketing, de la billetterie et des droits télé, entre autres, pour le retour sur investissement devra verser 350 millions d’euros qu’elle avait promis à chacun des 12 clubs européens dissidents à la base de la création de la Super Ligue. Dans sa phase de matérialisation, le nouveau projet devrait, selon les projections, générer trois plus de revenus que la traditionnelle Champions league (C1). Soit plus de six milliards d’euros par an, répartis entre les 20 clubs participants, contre les 2 milliards d’euros actuels de la C1 pour 32 équipes.

Il faut par ailleurs noter que rien n’est encore définitif car l’instance européenne du football, l’UEF, soutenue par la FIFA, a promis qu’elle mettra tout en œuvre pour empêcher la matérialisation d’un tel projet de dissidence qu’il faut le noter, pourrait bouleverser profondément le football mondial tant dans son organisation que dans sa philosophie managériale. C’est un combat de titan qui s’annonce…


José Mourinho n’est plus l’entraîneur de Tottenham. Ce lundi, les Spurs ont annoncé qu’ils se séparaient du « Special One » débarqué en novembre 2019 pour remplacer Mauricio Pochettino. Le Portugais quitte de nouveau un club sur un échec et voit sa cote en prendre encore un sérieux coup. Ryan Mason prend en charge l’équipe par intérim.

Un échec de plus qui commence à faire tâche. Arrivé en novembre 2019 pour reprendre les rênes d’un Tottenham en perte de vitesse depuis la finale de Ligue des champions, José Mourinho n’est déjà plus l’entraîneur des Spurs. Le club de Londres a officialisé ce lundi le départ du coach portugais avant la fin d’une saison ô combien pénible pour les coéquipiers d’Harry Kane. Le tout à six jours d’une finale de Carabao Cup qui pourrait sauver quelque peu leur année.

Malgré un début de saison prometteur, les Spurs ont fini par rentrer dans le rang. Septième à cinq points de la quatrième place qualificative, Tottenham semble avoir perdu la main dans cette course effrénée vers l’Europe. Dévitalisés et lessivés par le management du Portugais, les joueurs du club londonien semblent aussi avoir perdu leur envie habituelle. Fatigués également par la communication de leur entraîneur et le rejet du personnage par ses fans, les dirigeants de Tottenham ont décidé de couper court.

Pour Mourinho, c’est un nouveau désaveu anglais. Depuis 2015, le « Special One » s’est transformé en « Fired One », en étant mis dehors par Chelsea (décembre 2015), Manchester United (décembre 2018) et Tottenham (2021). Le tout sans trophée cette fois-ci, une première depuis son départ de Porto en 2004. Preuve que « l’ère Mourinho » touche définitivement à sa fin ? Avec lui, il ne faut jamais jurer de rien…

La Plateforme GoFundMe vient de bloquer la campagne de collecte initiée pour réunir la caution nécessaire à la libération de Lamine Diack, 87 ans, condamné en septembre par la justice française et devant s’acquitter d’une caution de 500 000 euros pour pouvoir rentrer chez lui, au Sénégal. Les raisons de ce blocage sont  inexpliquées et pour le moins mystérieuses. 

En effet, le collectif des enfants et amis  de l’ancien président de l’Association internationale des fédérations d’athlétisme, devenue « World Athletics », dit avoir  été notifié par GoFundMe du retrait de la campagne pour «non conformité». Jusque-là, 20 058€ (vingt mille cinquante-huit euros ) ont été levés. 

« Votre participation nous est allée droit au cœur et nul mot ne serait assez fort pour vous dire à quel point nous avons été touchés.  Cependant, nous sommes au regret de vous informer que l’aventure GoFundMe tire à sa fin, car la plateforme a décidé d’interrompre cette campagne pour cause de non-conformité à leur règlement », informe le collectif à l’endroit des nombreux soutiens qui se sont manifestés à travers le monde.

La  plateforme s’engage à restituer les sommes collectées à leurs expéditeurs dans un délai maximum de 7 jours.  Ce brusque coup d’arrêt  ne suspend pas pour autant la campagne de solidarité qui se poursuivra par d’autres moyens. 

Cinquième Président de l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF), désormais rebaptisée World Athletics, Lamine Diack, malade, est frappé d’une interdiction de sortie du territoire français depuis le 1er novembre 2015. Après le verdict prononcé par le tribunal, suivi d’un appel de ses avocats, l’interdiction a été levée le 22 décembre 2020, à la condition de payer une caution de 500 000 € (327 millions FCFA).

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, est arrivé à Dakar ce mercredi, 17 février 2021, peu après 17 heures, pour une visite de courtoisie. Accompagné de sa délégation, le Suisse a été accueilli par le président de la fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor, par ailleurs candidat à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF).

Infantino sera reçu le même jour par le président de la République, Macky Sall. Il faut signaler Infantino vient de la Mauritanie, pays d’Ahmed Yahya, un autre candidat à la présidence de la CAF, où il a assisté à l’ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations des moins de 17 ans (CAN U-17).

Avec ce groupe le staff technique a peaufiné un plan de préparation à trois étapes entre Ziguinchor et la Gambie avec une dizaine de matchs ponctués de 6 victoires, 3 matchs nuls et une défaite contre des équipes de la Gambie. Une préparation que le coach intérimaire Ansou Diadhiou juge suffisante pour aborder la nouvelle saison avec comme objectif de se maintenir dans l’élite et préparer les saisons à venir.

La même ambition anime aussi les joueurs mais ces derniers estiment pouvoir en faire une réalité avec l’implication de toutes les composantes du club. C’est pourquoi l’un des tauliers de l’équipe à savoir le capitaine Pierre Benoit Manga appelle aux retrouvailles des comités de supporters Allez Casa mines par une division interne depuis presque 2 ans.

L’Espoir est grand du coté des inconditionnels du Casa Sports mais le chemin qui y mène commence par de bonnes performances à domicile et des voyages fructueux hors de la capitale du sud.

Moussa NDAW

Africa7RRadioTV (Ziguinchor)

« L’Arc de Triomphe » s’installe à Abidjan, dans une cité Olympique de deux cent quatre-vingt-sept (287) hectares » Après presque trois ans de construction, l’ouvrage qui symbolise le stade de la Commune d’Anyama située à vingt kilomètres au Nord d’Abidjan livre le bijoux dénommée « Stade Olympique d’Ebimpé Construit avec une pelouse naturelle sur une capacité de soixante mille (60000) places, d’une dimension de 105 sur soixante mètres (105/68m), cette nouvelle cité des sports est un véritable centre de de formation des temps modernes.

Le « Stade Olympique d’Ebimpé abrite entre autres infrastructures d’accueil, un hôtel quatre étoiles, trois groupes scolaires sportifs, quatre cités Immobilières, une zone administrative et commerciale, une université du sport, une clinique et un parcours de Golf de neuf trous.

Les travaux de construction de ce complexe sportif réalisé grâce à la coopération entre la république populaire de chine et la Côte-d’Ivoire ont démarré le 22 Décembre 2016 et devraient prendre fin ce mois d’octobre 2019.

Un projet entièrement financé par la Chine à hauteur de soixante-sept (67) milliards de FCFA. Les droits du sol et les frais de l’aménagement des voies d’accès, reviennent à la république de Côte d’Ivoire.

C’est une volonté et une vision du Président Alassane Ouattara qui sont ici concrétisées par son ministre des sports. A l’origine le chef de l’état ivoirien souhaitait disposer d’un Stade de cent mille (100000) places, mais après plusieurs concertations entre les services concernés et les experts, il est ressorti que l’entretien coûterait trop cher au contribuable. Des raisons d’ordre sécuritaire entre autres ont convaincu les autorités ivoiriennes à revoir la taille du nouveau stade, « les forces de l’ordre auraient du mal à contenir la foule, pendant les grandes rencontres internationales »

La livraison par les techniciens de ce gigantesque projet sportif, est prorogée au mois de février 2020 date à laquelle l’Institut de Design Architectural de Beijing remettra les clés au Ministère Ivoirien du Sport lorsqu’il aura fini les derniers réglages de la piste d’athlétisme.

Alain martial GNEGBE

Africa7 Radio/TV (Abidjan)