fbpx

SPORT

Le CHAN qui démarre ce samedi 16 janvier au Cameroun sera la première compétition sportive internationale organisée avec le public depuis l’apparition du Covid-19. À quelques heures de l’événement, le ministre des Sports du Cameroun, Narcisse Mouelle estime que son pays est prêt à faire face au grand défi sanitaire et organisationnel.

 Pendant trois semaines, le Cameroun va être le centre de gravité du spectacle sportif footballistique international.

Nous sommes conscients du fait qu’en prélude de la CAN, nous allons organiser le plus grand événement sportif international de football depuis le début du coronavirus. Nous avions déjà organisé des événements semblables comme la CAN de 1972, mais ce n’est pas semblable dans sa dimension. En 1972, c’était une CAN à huit équipes et sur deux sites comme lors de la CAN féminine de 2016. Avec le CHAN, nous sommes à 16 équipes sur quatre sites, avec quatre grands terrains de compétition et un nombre suffisant de terrains d’entraînement.

Nous allons organiser le premier grand événement sportif ouvert au public depuis le début du Covid. Cela se fera avec un certain nombre de mesures sanitaires comme la jauge placé à 25% de la capacité des stades pour le match d’ouverture, les matches de poule, et les quarts, et 50% pour les demi-finales et la finale.

Nous avons fait nos preuves au Cameroun en matière de maîtrise de la pandémie. Les statistiques du ministère de la Santé sont relativement rassurantes (27 336 cas pour 451 décès au 14 janvier 2021). Des mesures drastiques ont mises en place, en résonance avec les mesures barrières instruites par le président de la République et en concordance avec le protocole sanitaire édictés par la CAF. Ces mesures intègrent le respect de la distanciation physique dans les stades, nous allons recourir à la détection systématique des spectateurs et au port du masque obligatoire pour l’entrée du stade. Des mesures particulières sont prises pour que l’on puisse retracer le spectateur de son entrée au stade à son installation dans les tribunes. a confier monsieur Narcisse Mouelle à nos confrérie de Rfi

Les clubs de football de la commune de Ziguinchor engagés dans les différents championnats nationaux se sont regroupés autour d’un collectif pour mieux promouvoir le football local et s’entraider pour l’atteinte des objectifs.

C’est ainsi qu’un tournoi qui démarre le samedi 14 décembre 2019 et qui va regrouper le Casa Sport club de ligue 1, Zig Inter Academie, Assane Seck Université Club , Santhiaba FC tous clubs  de national 2 et Olympique de Ziguinchor club de national 1.

Mamadou Assaye Dième le coordonnateur du collectif des clubs de la commune a estimé que ce tournoi servira de mise en jambes aux differents clubs et permettra de mieux huiler les relations humaines entre les administratifs et les joueurs pour le rayonnement du football de la commune.

Avant son rappel à dieu feu Daouda Badji l’ex président de la ligue de Ziguinchor avait émis le vœu de voir les collectivités locales soutenir les clubs. Et le collectif compte porter ce combat pour que les autorités locales particulièrement la mairie, puissent verser les subventions aux différents clubs sportifs de la commune.

 Moussa NDAW Ziguinchor

(Africa7RadioTV)

Après 3 échecs en demi-finales de tournoi de montée en première division, le CEMT Basket Club de Ziguinchor s’est enfin qualifié pour la finale du tournoi édition 2019/2020 en dominant en demi-finale, le ZBC l’autre équipe de Ziguinchor sur la marque de 63 à 30.

Une qualification qui lui ouvre les portes de l’élite du basketball sénégalais qui ne réussit pas souvent aux équipes de Ziguinchor à cause de la distance et d’un déficit de moyens logistiques et financiers. C’est pourquoi la nouvelle ligue de Ziguinchor compte solliciter les autorités ziguinchoroises pour accompagner cette équipe à réussir sa première expérience dans le championnat national de 1ère division de Basketball.

Moussa NDAW

Africa7 (Ziguinchor)

Avec ce groupe le staff technique a peaufiné un plan de préparation à trois étapes entre Ziguinchor et la Gambie avec une dizaine de matchs ponctués de 6 victoires, 3 matchs nuls et une défaite contre des équipes de la Gambie. Une préparation que le coach intérimaire Ansou Diadhiou juge suffisante pour aborder la nouvelle saison avec comme objectif de se maintenir dans l’élite et préparer les saisons à venir.

La même ambition anime aussi les joueurs mais ces derniers estiment pouvoir en faire une réalité avec l’implication de toutes les composantes du club. C’est pourquoi l’un des tauliers de l’équipe à savoir le capitaine Pierre Benoit Manga appelle aux retrouvailles des comités de supporters Allez Casa mines par une division interne depuis presque 2 ans.

L’Espoir est grand du coté des inconditionnels du Casa Sports mais le chemin qui y mène commence par de bonnes performances à domicile et des voyages fructueux hors de la capitale du sud.

Moussa NDAW

Africa7RRadioTV (Ziguinchor)

En prélude du match de la première journée de ligue 1 sénégalaise de football saison 2019/2020 qui doit opposer le Casa Sports au Tengueth Football Club ce dimanche 8 décembre, le casa sports a organisé une conférence de presse au stade Aline Sitoé Diatta .

Face à la presse, Le coach intérimaire Ansou Diadhiou a déclaré que son club fera de son mieux pour rendre la vie dure aux équipes qui fouleront la pelouse du stade Aline Sitoé DIATTA.

Présent à ce rendez-vous avec la presse, Pierre Benoit Manga a souligné que l’ambition des joueurs est de bien remplir la mission pour qu’en fin de saison le Casa Sports soit parmi les meilleures équipes sinon la meilleure équipe du championnat.

Il s’est aussi prononcé sur la crise qui sévit au sein du comité Allez Casa et a appelé les parties en conflit aux retrouvailles pour aider le Casa à retrouver son lustre d’antan.

Moussa Ndaw

Africa7 Ziguinchor :

L’international ivoirien Didier Drogba affirme sa ferme volonté de diriger la fédération ivoirienne de football (FIF)

L’ancien pensionnaire de Chelsea compte mettre sa contribution et son expérience à la disposition de son pays la Cote d’ivoire. Mais Drogba se veut claire dans ses ambitions, « je ne suis pas venu pour diviser pour mieux régner parce que si nous nous combattons pour un poste, le football, le sport en général va mourir en Côte d’Ivoire »

Ce sont les propos de Didier Drogba adressés aux présidents de clubs ivoiriens.

A noter que la légende de Chelsea Football Club, a des soutiens et non des moindres : Messieurs Gnamien Konan, ancien dirigeant de la douane ivoirienne et ancien ministre sous Laurent Gbagbo et Zoumana Bakayoko homme d’affaires et frère d’Hamed Bakayoko, ministre de la défense soutiennent également l’international ivoirien dans sa candidature

L’ancien capitaine des éléphants peut aussi compter sur des dirigeants de clubs comme Antoine Bahi d’Africa Sports et Jean Jacques Koffi de Shadrack FC

Une candidature qui semble faire l’unanimité au niveau des acteurs du football en Côte d’ivoire. Les anciens coéquipiers de Drogba en la personne d’Aruna Dindané, de Gervigno et de Salomon Kalou figures emblématiques du football ivoirien ont également affiché leur désire ferme de soutenir leur ancien capitaine

Le vétéran Alain Gouaméné, de la génération Sénégal 92 est lui aussi prêt à travailler avec Didier Drogba.

Les élections  pour la présidence de la fédération ivoirienne de football (FIF) sont prévues dans le premier semestre de 2020.

Alain Martial GNEGBE (Abidjan)

Africa 7 Radio/TV.

Ismaela Sarr et Mbaye Niang sont indisponibles pour le match du 17 novembre prochain opposant le Sénégal et l’Eswatini

Selon le communiqué de la fédération sénégalaise de football parvenu à la rédaction d’Africa7, les deux joueurs sont blessés lors de la première journée des rencontres comptant pour les éliminations à la coupe d’Afrique des nations en 2021

Isamela Sarr « s’est blessé à la cheville droite » quant à son coéquipier Mbaye Niang lui, « s’est plaint de douleurs au niveau du ischios jambiers après le matche » souligne le communiqué

Africa7RadioTV

Le chemin de l’équipe nationale du Sénégal va recroiser celui des Diables Rouges du Congo, ce mercredi pour la neuvième fois.

En huit confrontations, le Congo Brazzaville n’aura pris le dessus sur le Sénégal qu’à trois reprises.

Trois succès acquis par les « Diables rouges » lors de matches amicaux. De l’autre côté, la sélection Sénégalaise présente un bilan plus reluisant s’agissant des rencontres officielles avec 2 victoires et un nul concédé en trois parties disputées.

Le Congo Brazzaville court derrière sa première victoire en compétition officielle, contre le Sénégal, depuis 1968…

Moussa NDAW

Africa7Radio TV

Après plusieurs années de léthargie, le cyclisme va reprendre ses droits dans la capitale sud du pays a travers une compétition de course de vélos dénommée Casa tour. Cette compétition qui se tiendra du 23 au 26 janvier 2020 et qui va sillonner les 3 départements de la région de Ziguinchor a pour objectifs de participer au processus de retour de la paix en Casamance et à la promotion touristique de la destination Casamance.
Les promoteurs de Casamance tour ont fait face à la presse hier . Ibrahima Moussa NDAW

Africa7 Ziguinchor

En octobre 2014, mourrait par balles le footballeur sud-africain Senzo Meyiwa. Mais cinq ans après le drame, l’enquête semble traîner. Quitte à justifier la sortie fracassante d’une ONG visiblement impatiente. C’est vraisemblablement le début d’une véritable passe d’armes entre la police sud-africaine et l’ONG AfriForum. Au centre de la polémique, l’affaire Senzo Meyiwa du nom du gardien de but de l‘équipe nationale de football de l’Afrique du Sud assassiné en 2014 lors d’un cambriolage qui avait mal tourné. Pour l’ONG locale de défense des droits de l’homme, il est temps de «s’impliquer» dans l‘évolution des investigations. «AfriForum sert de contrepoids à l‘échec de l‘État et, en tant défenseur des droits de l’homme, il est de notre devoir d’empêcher l’effondrement du système de justice pénale», a déclaré Kallie Kriel, responsable d’AfriForum. De son côté, la police dit mener l’enquête avec minutie. «La police fera le travail. Elle obtiendra l’avis du procureur afin que nous puissions aller de l’avant, pour que l’affaire ne soit pas retirée. Cette affaire est particulièrement émouvante», a répliqué Bheki Cele, ministre de la sécurité. Et l’affaire est particulièrement émouvante, c’est ce drame d’il y a cinq ans jour pour jour. Ce dimanche 26 octobre 2014, Senzo Meyiwa décide de passer la soirée chez sa petite amie, Kelly Khumalo, une star de la chanson, en compagnie de cinq autres personnes. Quatre matches d’affilée sans encaisser de but Alors qu’ils savouraient ces belles retrouvailles, deux hommes entrent dans la maison, pendant qu’un troisième reste à l’extérieur. Les deux agresseurs exigent les téléphones, ce que refuse Meyiwa. Un assaillant tire alors à bout portant sur le capitaine des Bafana Bafana qui meurt sur-le-champ. Si en Afrique du Sud la criminalité est souvent considérée comme un fait divers par des observateurs les plus tranchants, le meurtre de Meyiwa avait provoqué une onde de choc dans la Nation arc-en-ciel. «Les mots ne peuvent pas exprimer le choc que ressent la nation pour cette perte», avait déclaré Jacob Zuma, à l‘époque président de la République. Même sentiment dans la planète foot. «Sa famille l’a perdu, le club l’a perdu, le pays l’a perdu. C’est une tragédie nationale», avait tweeté la direction des Orlando Pirates Football Club. Né en septembre 1984, Meyiwa intègre les Orlando Pirates Football Club en 2005 en qualité de gardien de but. Le natif de Durban est vite incorporé dans l’effectif de l‘équipe nationale. Cerise sur le gâteau, il est promu capitaine des Bafana Bafana. C’est ainsi qu’il fait exploser son talent de gardien de but en équipe nationale en délivrant quatre matches consécutifs sans encaisser le moindre but. Et Dieu seul sait à quel avenir Meyiwa était promis sans la tragédie cet incident qui lui avait ôté la vie à 30 ans.