fbpx

SOCIETE

En déplacement à Médinatoul Salam, et à l’aune des annonces qu’il doit faire au nom du Khalife général des mourides, Serigne Bassirou Mbacké Ibn Serigne Abdoul Khadre est revenu sur les mesures qui permettraient selon lui, de mettre fin à la polémique sur la succession de Cheikh Béthio Thioune. 
Serigne Bass Abdou Khadre, qui a transmis le message de Serigne Mountakha Mbacké, a ainsi intronisé Serigne Saliou « Gueule Tapée », fils aîné du défunt guide des thiantacounes.  Tout ce qu’il a fait, selon le porte-parole du Khalife général des mourides, mérite que tous ses frères et sœurs aillent vers lui. 

Une délégation du gouvernement s’est rendu `a Ziguinchor pour présenter les condoléances de la nation aux familles des victimes suite au drame d’Eloubalyr qui a fait huit morts avec le chavirement d’une pirogue en début de semaine.

Le ministre directeur de cabinet du président de la république Augustin Tine a porté le message de compassion du chef de l’Etat et leur a assuré le soutien de son excellence.

Moussa Ndaw

La mauvaise nouvelle est tombée tard dans la soirée de ce vendredi 10 Mai 2019.Le célèbre Ahmed Khalifa Niass a perdu sa première femme. Khady Sarr, souffrante depuis un bon bout de temps, est finalement  décédée.

La sentence est tombée pour le militaire français Mike Teiho. Jugé par le tribunal correctionnel de Dakar pour coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité de travail de 50 jours sur Omar Watt, il a été condamné à une peine de 2 ans de prison dont 18 mois de probation.

A cette peine, s’ajoute une interdiction de fréquenter les environs de la maison de Omar Watt et 10 millions de dommage et intérêts. Selon Wikipédia, la probation est une période au cours de laquelle un condamné placé hors du système carcéral, doit respecter des obligations d’assistance et de contrôle. Donc, le militaire français devrait donc humer l’air de la liberté, puisqu’il a déjà effectué 8 mois de prison (Il avait été arrêté en septembre 2018).

Les travailleurs de l’Agence des Aéroports du Sénégal (ADS), sont montés au créneau pour demander à la Banque Régionale des Marchés (BRM), de leur restituer la totalité de leur argent.

Le coordonnateur de l’intersyndicale des agents de l’ADS, Djibril Sakho affirme que la structure financière leur a envoyé des états financiers erronés. Celui-ci en appelle donc à l’intervention des autorités compétentes pour acquérir leur dû et menace de bloquer le fonctionnement de l’AIBD si rien n’est fait.

« Depuis plus de trois mois, nous faisons le pied de grue devant la banque qui est restée  aphone à nos sollicitations, nous exigeons qu’il nous donne l’argent  mais aussi l’intervention des autorités sinon nous allons bloquer le fonctionnement de l’Aéroport International Blaise Diagne(AIBD) », rapporte senegal7.

Le fils aîné de Cheikh Béthio Thioune, Serigne Saliou Tioune, tend la main à tous les Thiantacônes.

Selon M. Thioune, tous les Thiantacônes souhaitent tous perpétuer l’œuvre du Cheikh. « Je ne suis pas ici par ma simple volonté. C’était le vœu de Serigne Saliou et il nous faut nous plier à sa volonté. Il faut que nous soyons disciplinés. Du ciel, Cheikh Béthio est en train de nous regarder. Respectons cela« , déclare Serigne Saliou Thioune.

Au sujet des malentendus craints au sein de la famille Thioune, Serigne Saliou assure et rassure qu’il n’en est rien.  »

« Je n’accepterai jamais de malentendus ou de scission au sein de la famille. Ce serait la chose de trop. Les talibés seraient les premiers à s’y opposer, car le Cheikh ne mérite pas cela« , poursuit l’aîné de Béthio.

Les étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis ont décrété, depuis quelque temps, des journées sans tickets illimitées.

Une gratuité des repas qui a fini de plomber la trésorerie du Centre régional des œuvres universitaires de Saint-Louis.

Dans un communiqué, repris par Le Soleil, le Directeur général du Crous, Pape Ibrahima Faye, indique que ces journées sans tickets, décrétées par les étudiants depuis un mois, ont engendré un déficit cumulé de près de 400 millions.

« Nous ne pouvons pas garantir un service permanent de qualité à la communauté universitaire, si aucune mesure n’est prise pour arrêter cette situation qui, d’une part, est insoutenable pour le budget du Crous », avertit M. Faye.