fbpx

People

Le tribunal correctionnel de Dakar a statué sur l’affaire opposant deux célébrités, il s’agit de l’architecte Pierre Goudiaby Atépa à la chanteuse Aby Ndour.

La soeur cadette du roi du mbalakh youssou  est reconnue coupable de diffamation, elle est également condamnée a 3 mois avec sursis et une amende de 100 mille francs CFA. En sus, elle doit allouer en guise de dommages et intérêts, la somme de 10 millions de francs CFA au plaignant qui, pourtant, réclamait 100 millions de francs CFA pour laver son honneur.

En effet la chanteuse avait publier sur les réseaux sociaux une vidéo dans laquelle  elle accuse sans détour le sir Goudiaby d’harcèlement sexuel.

Au cours du procès, la chanteuse a réitéré ses accusations à l’endroit de l’architecte. Celui-ci, disait-elle, l’a harcelée à plusieurs reprises. Lasse, elle avait fait une vidéo pour le dénoncer parce que, soutenait-elle, elle ne pouvait plus supporter de tels assauts. « J’assume tout ce que j’ai dit dans la vidéo. Ce monsieur, même si je n’ai aucun rapport avec lui, m’appelais vers 2h du matin pour me faire des propositions douteuses qu’il essayait de voiler. Il a même proféré des menaces à mon encontre parce que j’avais refusé ses avances », avait expliqué la chanteuse, face aux juges.
La partie civile a balayer d’un revers de main toute l’accusation.
Le procureur dans son réquisitoire avait demandé une peine de 6 mois avec sursis. Mais, le juge s’est montré plus indulgent.

Cependant, l’accusée  Aby Ndour a la possibilité d’interjeter appel pour contester cette décision qui lui a été infligée par la juridiction de première instance.

 

 

Guy Marius Sagna et trois autres membres du Frapp ont échappé au pire, ce mercredi, à Nianing (Malicounda, Mbour). Invités par les populations de ce village de la Petite Côte pour une visite des surfaces foncières qui font l’objet d’un litige, Guy Marius et sa délégation ont été attaqués et violentés par un groupe de nervis qui, d’après le Frapp, sont à la solde du maire de Malicounda, Maguette Sène. 

Malmenés, comme on peut le constater sur les  images, Guy Marius Sagna et compagnie n’ont dû leur salut qu’à l’intervention de la gendarmerie et à leur posture inoffensive, face aux nombreux assauts des nervis. 

Quelques heures avant l’incident, Guy Marius Sagna avait publié un post  pour fustiger la spoliation des ressources foncières des populations de cette localité. 

Attaqué et humilié par des nervis à Nianing : Guy Marius Sagna donne sa version  !

Guy Marius Sagna a réagi suite aux actes de violence contre sa personne à Nianing. Il déplore l’attitude des gendarmes qui, dit-il, n’ont pas réagi face aux manœuvres des partisans du maire et Directeur du Coud, Maguette Sène.

Selon le FRAPP, c’est le maire de Malicounda et non moins Directeur général du Centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD) qui a engagé et envoyé des nervis pour attaquer son leader.


Après le Sénégal, c’est au tour du Maroc de célébrer le centenaire du professeur
Amadou Mahtar Mbow, du 5 au 7 avril 2021, en marge du sommet de l’Africanité qui a lieu à L’École nationale de commerce et de gestion de Casablanca (ENCG-C). L’hommage à l’illustre diplomate sénégalais, placé sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, symbolise l’étroite coopération culturelle entre Rabat et Dakar et, au delà, les retrouvailles africaines, autour des leaders et des symboles de la renaissance africaine. Pour rappel, le professeur Amadou Mahtar Mbow avait été coopté, dès la fin de son mandat, à la tête de l’UNESCO, comme membre de l’académie royale. Aussi, à l’occasion de cette seconde édition du Sommet de l’Africanité, un « Trophée de l’Africanité » sera remis au premier Directeur africain de l’UNESCO en hommage à son parcours exceptionnel, historique et fort exemplaire.

En outre, lors de ce second sommet, placé sous la thématique « Made In Africa: Parole aux femmes d’Afrique » , la parole sera donnée à des personnalités, des femmes africaines et aux futurs leaders pour parler de leur projet et raconter leur succès. L’objectif du Sommet de l’Africanité est d’accompagner en fédérant la dynamique du leadership des femmes et des jeunes en Afrique, sélectionnés par la Fondation, pour faire connaitre leurs projets immédiats, les encourager et les accompagner dans le financement. Ce Sommet se veut un porte-parole de la femme et de la jeunesse africaine face à la communauté internationale. La Fondation Trophée de l’Africanité, organisatrice de cet évènement, a déjà récompensé plus de 140 personnalités dans le Monde dont 10 Chefs d’État africains.

Dans le cadre de l’hommage rendu à Amadou Mahtar Mbow, voici en substance le discours prononcé par Mohamed H’Midouche, vice-président du cercle d’amitié et de fraternité Sénégal-Maroc (CESEMAF) et, entre autres, Consul honoraire du Cap-Vert au Maroc.

« C’est avec un immense plaisir et une grande joie que j’ai le privilège de prendre la parole ce matin, à la faveur de cette cérémonie officielle d’ouverture de la Deuxième Edition du Sommet de l’Africanité 2021 organisée sous le thème « Made in Africa : Success Story des femmes d’Afrique» et au cours duquel les organisateurs ont décidé de rendre un hommage bien mérité au Pr Amadou Mahtar M’BOW à l’occasion de la célébration de son centenaire qui a été célébré le 20 mars dernier au Musée des Civilisations de Dakar en présence d’éminentes personnalités du monde de la politique, de la culture et de toutes les couches sociales du Sénégal et d’Afrique..

Au nom du Cercle d’Amitié et de Fraternité Sénégal-Maroc que je représente ici en ma qualité de co-fondateur avec le Pr. M’BOW et Vice-Président, je voudrais, en mon nom propre et au nom de tous les membres et amis du CESEMAF, exprimer ma profonde gratitude aux organisateurs de cette importante manifestation panafricaine qui est placée sous le Haut Patronage de notre Auguste Souverain Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l’Assiste afin de rendre un vibrant hommage au Professeur Amadou Mahtar M’BOW. Mes remerciements vont plus particulièrement au très dynamique M. Nasrallah BELKHAYATE, Président de la Fondation Trophée de l’Africanité, à toute son Equipe et aux responsables de l’Ecole Nationale de Commerce et de Gestion de Casablanca relevant de l’Université Hassan II de Casablanca et à leur tête le Pr Aawatif HAYAR, Présidente de l’Université Hassan II et M. Smail KABBAJ, Directeur de l’ENCG de Casablanca.

Comme vous le savez, en Afrique et partout ailleurs, tout le monde reconnait que le Pr. Amadou-Mahtar M’Bow affiche un CV kilométrique dont il est difficile de rendre pleinement compte. Ministre de l’Éducation et de la Culture du Sénégal pendant la période d’autonomie interne (1957-1958), il démissionne pour s’engager dans la lutte pour l’indépendance de son pays qui sera effective en 1960. Celle-ci acquise, il deviendra ministre de l’Éducation nationale (1966-1968), puis de la Culture et de la Jeunesse (1968-1970) et député à l’Assemblée Nationale en 1966 et au Conseil municipal de Saint-Louis. En 1970 il est d’abord été nommé sous-directeur général de l’UNESCO pour l’éducation puis élu en 1974 et réélu en 1980 au poste de directeur général de l’UNESCO jusqu’en 1987. Sous sa direction, la commission dirigée par Sean MacBride (ancien ministre irlandais des Affaires étrangères (1904-1988), fondateur d’Amnesty International (1962), prix Nobel de la Paix (1974) avec le Premier ministre japonais Eisaku Sato et prix Lénine pour la Paix (1977)) et Haut-Commissaire des Nations unies pour la Namibie en 1974) délivre un rapport intitulé « Many Voices, One World » qui présente des recommandations pour établir un nouvel ordre mondial de l’information et de communication, plus équitable, connu sous le sigle NOMIC.

Ainsi le nom de Mahtar M’BOW restera à jamais gravé dans nos mémoires collectives comme un des principaux artisans du nouvel ordre mondial de l’information et de la communication. En 2008, âgé de 87 ans, il accepte de présider les Assises Nationales du Sénégal qui ont réuni pendant près d’un an les principaux partis d’opposition au pouvoir du président Abdoulaye Wade et des dizaines d’organisations diverses. Expérimenté et conscient de ses responsabilités, il avait auparavant rencontré le chef de l’État, les représentants de la société civile, ainsi que les dignitaires religieux.

Après la fin des travaux en mai 2009, il a annoncé son intention de poursuivre la rédaction de ses Mémoires et de reprendre ses conférences. Homme de lettres, il a publié plusieurs ouvrages dont les principaux sont :

• Le temps des peuples, 1982 (discours)

• De la concertation au consensus : l’UNESCO et la solidarité des nations, 1979

• Quel avenir pour l’Afrique ? 1990 (conférence)

• Collectif, La science et la technologie dans les pays en développement : pour une renaissance scientifique de l’Afrique, 1992 (symposium)

• Assises nationales. Sénégal, An 50. Bilan et perspectives de refondation, L’Harmattan, Paris, 2012, 298 p. (sous la direction de Amadou Mahtar Mbow).

S’agissant de notre cercle , le CESEMAF, son objectif consiste d’une part, à œuvrer et à consolider les liens de fraternité et d’amitié séculaires qui existent entre nos deux pays frères depuis la nuit du temps, et d’autre part, à promouvoir les relations économiques et culturels entre nos deux pays. Il est animé par des acteurs des deux pays et a été créé en 2005 à Dakar sous l’égide du Roi Mohammed VI et de l’ancien président de la république du Sénégal Maître Abdoulaye Wade qui fut non seulement notre président d’honneur mais aussi un membre actif à part entière.

La présidence de notre Cercle a été confiée au Pr. Amadou Mahtar M’BOW en raison de plusieurs critères dont notamment la probité, l’intégrité, l’immense savoir et l’expérience professionnelle nationale et internationale, sa grande valeur humaine et surtout sa fidélité et ses liens constants et indéfectibles envers le royaume du Maroc dont il est un membre éminent de l’Académie Royale présidée par feu le Roi Hassan II. Il nous gratifiait très souvent de son savoir et sa connaissance profonde des relations internationales et de l’histoire de l’Afrique et le rôle stratégique joué par feux les Rois Mohammed V et Hassan II paix à leur âmes dans la création de l’ancienne Organisation de l’Unité Africaine (OUA) et l’aide multiforme apportée par le Maroc aux mouvements de libération des Etats africains du joug colonial qu’il s’agisse des pays lusophones ou l’ANC d’Afrique du Sud qui luttait contre le régime de l’apartheid.

Parmi les activités phares menées par le CESEMAF sous le leadership du Pr. Amadou Mahtar M’BOW, permettez-moi de mentionner :

a) Au niveau du secteur de la santé

1. Organisation d’opérations chirurgicales contre la cataracte à titre gracieux au bénéfice de plus de 1.000 patients sénégalais, opérations effectuées par le Pr. Mohamed CHAHBI de la Clinique de l’œil de Casablanca qui opérait 50 cataractes par matinée pendant trois jours au centre de santé de Bopp à Colobane. Ces opérations se sont poursuivies pendant plusieurs années.

2. D’ailleurs, c’est à Dakar que fut entrepris le premier projet de clinique Ophtalmologique situé dans la commune de Camberene dans la banlieue de Dakar et qui porte le nom de Mohammed VI. Cette clinique a été financée en 2008 et inaugurée le lundi 18 mars 2013 par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président Macky SALL dans le cadre des activités de la Fondation Alaouite pour le développement humain durable qui est présidée par Sa Majesté le Roi. Cette Fondation émane de la volonté propre du Souverain chérifien. Son champ d’action couvre plusieurs secteurs du développement humain durable dans les pays subsahariens. L’élément humain constitue l’axe central de cette action qui porte notamment sur les domaines de la santé, du développement social, de l’éducation, de l’environnement, de l’agriculture, de l’exploitation des ressources naturelles ainsi que de l’apport de l’expertise marocaine. Elle contribue à la lutte contre la pauvreté et la vulnérabilité et l’amélioration des conditions de vie des catégories les plus démunies, dans le cadre de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement.(…).

Excellence, Mesdames, Messieurs,

Je ne saurai terminer mon propos sans rappeler que le Pr Amadou Mahtar M’BOW a constamment œuvré pour le renforcement des relations d’amitié et de fraternité historiques entre le Sénégal et le Maroc. Pour lui, sa fidélité au royaume du Maroc constitue un acte tout à fait naturel car il considère que chaque marocain et chaque sénégalais porte dans son sang un peu de Sénégal et un peu de Maroc. Ayons une pensée spéciale pour lui. Prions Allah le tout puissant de lui accorder longue vie et une bonne santé. Souhaitons aussi au peuple frère du Sénégal une Bonne fête de l’Indépendance qui a été célébrée hier 4 avril 2021. Vive l’amitié et la fraternité entre le Sénégal et le royaume du Maroc ! Je vous remercie.

Les San Antonio Spurs ont annoncé avoir signé l’international sénégalais Gorgui Sy Dieng. Les termes du contrat n’ont pas été révélés.

Gorgui Sy Dieng, a passé la première moitié de cette saison avec les Memphis Grizzlies avant d’être libéré de son contrat le 26 mars. En 22 matchs, il a récolté en moyenne 7,9 points, 4,5 rebonds en 1,3 passes en 16,9 minutes tout en tirant 0,519 du terrain. Gorgui Sy Dieng a disputé 39 matchs en deux saisons à Memphis, avec une moyenne de 7,6 points, 5,0 rebonds et 1,1 passes décisives en 17,7 minutes après avoir été achetés par les Grizzlies en provenance des Minnesota Timberwolves le 6 février 2020.

Vétéran de la NBA depuis neuf ans, Gorgui Sy Dieng détient des moyennes en carrière de 7,9 points, 6,1 rebonds et 1,4 passes décisives en 21,8 minutes en 537 matchs joués au total. Sélectionné au premier tour du repêchage de la NBA 2013 (21e au total) par l’Utah Jazz, il a été transféré aux Timberwolves lors du repêchage et a passé ses six premières saisons et plus avec le Minnesota.

Gorgui Dieng a remporté le championnat NCAA 2013 lors de sa dernière saison en tant que junior à l’Université de Louisville.

Gorgui Sy Dieng va garder le numéro 14 et sera coaché par Gregg Popovich un des meilleurs de sa génération. Keita Bates Diop est aussi avec les Spurs.

Rama Yade a été promue ce lundi 29 mars, directrice du pôle Afrique du prestigieux Think Thank américain dénommé « The Atlantic Council ».

Rama Yade qui avait déposé ses valises aux États-Unis vient de décrocher un poste qui la mettra sur orbite. Après avoir totalement disparu du paysage politique français depuis la chute de son mentor Nicolas Sarkozy, l’ancienne secrétaire d’Etat avait tourné la page en s’installant aux Etats-Unis. Et désormais, c’est depuis le pays de l’Oncle Sam qu’elle va pouvoir se reconnecter avec ses origines car son nouveau poste est lié à l’Afrique. En effet, depuis le 29 mars 2021, Rama Yade a été promue directrice du pôle Afrique du Think Thank américain The Atlantic Council qu’elle avait rejoint en 2019.

Fondé en 1961, l’Atlantique Concil est basé à Washington et son dirigeant est Jon Huntsman, Jr. Il est membre de l’Association du Traité Atlantique. En effet, il sied de noter que l’Atlantic Council est un think tank américain spécialisé dans les relations internationales. Il constitue un forum pour des leaders internationaux dans les domaines politiques, d’affaires et intellectuels. Il gère dix centres régionaux et des programmes fonctionnels liés à la sécurité internationale et la prospérité économique mondiale.

Lancé au sommet de Bucarest en 2008, le Réseau des jeunes atlantistes (Young Atlanticist Network) a rassemblé une communauté de leaders émergents qui partagent une vision de coopération euro-atlantique plus étroite fondée sur des valeurs communes. Grâce à des outils en ligne et des événements réguliers, ce réseau sert de forum pour un dialogue ouvert entre les jeunes atlantistes afin qu’ils puissent échanger leurs points de vue sur un éventail de questions internationales. En tant que lieu de rencontre, le réseau permet aux dirigeants mondiaux de s’adresser à la prochaine génération et de partager leur point de vue sur les problèmes actuels. L’organisation a plusieurs pôles géographiques et géopolitiques. Ainsi, Rama Yade dirigera le pôle Afrique qui fut créé en septembre 2009 avec pour mission de transformer les approches politiques américaines et européennes en Afrique en mettant l’accent sur l’établissement de solides partenariats géopolitiques avec les États africains et le renforcement de la croissance économique et de la prospérité du continent.

A travers la nomination de Rama Yade, l’Afrique aura désormais une interlocutrice   directe dont le travail consistera à produire une analyse des forces qui transforment la région, ainsi que des recommandations politiques pour les États-Unis et l’Europe sur la manière de promouvoir des relations plus étroites et productives avec l’Afrique.

Le pôle Afrique devrait, entre autre, promouvoir un partenariat renforcé entre l’Amérique, l’Afrique, les États-Unis et l’Europe, basé sur des valeurs partagées et des intérêts stratégiques communs, et engager son réseau d’entrepreneurs politiques, commerciaux et d’ONG pour développer des idées solutions aux défis régionaux et mondiaux.

Avant la nomination de Rama Yade, c’est l’ancien fonctionnaire du département d’Etat qui a servi comme diplomate dans l’ex-Zaïre, l’ambassadeur Alexandre Cohen qui donnait de la voix sur les questions de gouvernance politique, tout comme Tibor Nagy et Péter Pham. Désormais, c’est Rama Yade qui sera la tour de contrôle dans la region.

Face à la nouvelle romance entre les États-Unis et la France depuis le départ de Donald Trump, les réseaux d’influence de l’Otan positionnent une Française d’origine africaine à la tête du pôle Afrique du puissant groupe d’influence de l’Atlantique. C’est un message codé à l’endroit du mouvement d’émancipation en cours au sein de la jeunesse consciente du continent qui milite en faveur d’un nouveau leadership sur le continent.

La Plateforme GoFundMe vient de bloquer la campagne de collecte initiée pour réunir la caution nécessaire à la libération de Lamine Diack, 87 ans, condamné en septembre par la justice française et devant s’acquitter d’une caution de 500 000 euros pour pouvoir rentrer chez lui, au Sénégal. Les raisons de ce blocage sont  inexpliquées et pour le moins mystérieuses. 

En effet, le collectif des enfants et amis  de l’ancien président de l’Association internationale des fédérations d’athlétisme, devenue « World Athletics », dit avoir  été notifié par GoFundMe du retrait de la campagne pour «non conformité». Jusque-là, 20 058€ (vingt mille cinquante-huit euros ) ont été levés. 

« Votre participation nous est allée droit au cœur et nul mot ne serait assez fort pour vous dire à quel point nous avons été touchés.  Cependant, nous sommes au regret de vous informer que l’aventure GoFundMe tire à sa fin, car la plateforme a décidé d’interrompre cette campagne pour cause de non-conformité à leur règlement », informe le collectif à l’endroit des nombreux soutiens qui se sont manifestés à travers le monde.

La  plateforme s’engage à restituer les sommes collectées à leurs expéditeurs dans un délai maximum de 7 jours.  Ce brusque coup d’arrêt  ne suspend pas pour autant la campagne de solidarité qui se poursuivra par d’autres moyens. 

Cinquième Président de l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF), désormais rebaptisée World Athletics, Lamine Diack, malade, est frappé d’une interdiction de sortie du territoire français depuis le 1er novembre 2015. Après le verdict prononcé par le tribunal, suivi d’un appel de ses avocats, l’interdiction a été levée le 22 décembre 2020, à la condition de payer une caution de 500 000 € (327 millions FCFA).

 


L’équipe du Kawral de Vélingara (sud-est), qui végète en division 4 (National 2), appelle l’international sénégalais Keita Baldé de la Sampdoria de Gênes (élite italienne) à l’aide en vue de sortir de ses difficultés.

« Nous avons rarement des subventions. C’est grâce aux moyens du bord et à quelques soutiens que nous arrivons à faire face aux onéreuses dépenses de prise en charge », indique le jeune président du club, Moussa Niang.

 

Il déclare à l’APS que son équipe a tenté de rencontrer en vain le joueur formé à la Masia (Barcelone).

 

« Nous avons, dès sa première sélection, tenté de le rencontrer, mais c’est extrêmement difficile », a-t-il expliqué. 

 

Selon lui, les parents du natif de la Catalogne (Espagne) sont originaires de deux villages situés à quelques encablures de la commune de Vélingara.

 

Keita Baldé investit dans l’éducation dans les villages de ses parents à Pila Pithia et à Kael Bessel, à la grande joie des populations, a témoigné M. Niang, enseignant de formation devenu responsable départemental des sports.

 

« Ce serait bien qu’il vienne en soutien au football de la zone en moyens matériels et financiers afin d’encourager les jeunes pratiquants », a poursuivi le jeune président.

 

Il confie que le Kawral Vélingara, qui a déjà joué dans le championnat professionnel, se trouve dans « une véritable détresse économique ».

 

« Nous envisageons la mise en place d’une académie, mais avec nos propres moyens, ce serait peine perdue, et c’est pourquoi nous avons décidé de lancer cet appel au soutien », a-t-il argué au sujet de l’attaquant international, rappelé pour les matchs devant opposer le Sénégal au Congo, puis à l’Eswatini.

 

Avec les voyages fréquents de l’équipe hors de la ville de Vélingara, les stages et autres, c’est impossible, dit-il, de tenir longtemps en dépit des efforts louables des mécènes qui acceptent de mettre la main à la poche quand ils sont sollicités.

 

Moussa Niang espère que d’autres membres de la diaspora, « nombreux en Europe », viendraient à suivre l’exemple de Keïta Baldé, en voyant ce dernier se rapprocher de l’équipe de Kawral, dont l’aire de jeu vient d’être dotée de lampadaires qui seront fonctionnels vers la fin mars.

 

« Nous attendons depuis plusieurs années la mise en place d’une aire de jeu convenable, parce que notre terrain est à peine praticable », a-t-il déploré.

Il signale que la commune fait face à « un gros déficit » en infrastructures sportives, les deux terrains existants n’étant quasiment pas praticables.

 

« Même le championnat national populaire nawetaan a du mal à se dérouler normalement », se désole-t-il.

 

 

 

 

Après sa démission de la Tfm, Arame Touré fera très prochainement son retour sur le petit écran. La journaliste a posé ses valises dans les locaux d’Origines SA . L’ex présentatrice de Soir d’infos sur la Tfm donne désormais rendez-vous aux téléspectateurs à la chaîne de télévision de El Hadj Ndiaye la 2Stv où elle a jadis servis en qualité de journaliste. Ndèye Arame Touré compte y présenter le 20h et d’autres émissions.