fbpx

ECONOMIE

Les commerçants de Ziguinchor regroupés autour d’un collectif ont battu le macadam hier après-midi pour dénoncer entre autres la violation par la mairie d’un protocole d’accord sur l’organisation des foires, l’insalubrité, l’assainissement défectueux et l’insécurité dans les marchés de la commune de Ziguinchor.

La marche s’est arrêtée aux grilles de la mairie ou un mémorandum a été lu devant l’édile de la ville Abdoulaye BALDE.

Moussa Ndaw (Ziguinchor)

Africa7RadioTV

L’Assemblée nationale va adopter ce dimanche le projet de budget 2020 du ministère de l’Intérieur. Cette année, il est arrêté à 126 698 134 778 CFA, pour 177 186 310 715 FCFA en autorisations d’engagements. Un budget réparti en 6 programmes.

Fonds de lutte contre les incendies

La première porte sur la lutte contre les incendies. La récurrence des incendies est devenue inquiétante pour le ministère de l’Intérieur. Pour l’exercice 2020, les crédits de paiement du programme Fonds de lutte contre les incendies sont estimés au titre des comptes spéciaux au trésor à 200 000 FCFA.

Sécurité publique

Par rapport à la sécurité publique, pour l’exercice 2020, les crédits de paiement du programme sécurité publique sont arrêtés à 67 443 494 252 FCFA et les autorisations d’engagements sont estimées à 80 754 780 715 FCFA.

Sécurité Civile

Concernant le programme de la sécurité civile, pour l’exercice 2020, les crédits de paiement du programme sont arrêtés à 34 665 189 955 FCFA en crédits de paiement et les autorisations d’engagement sont évaluées à 33 590 030 000 FCFA.

Gouvernance électorale

Pour le programme de la gouvernance électorale, le budget est porté à 12 570 449 805 FCFA et les autorisations d’engagements estimées à 50 000 000 000 FCFA.

Administration territoriale

S’agissant de l’administration territoriale, les crédits de paiement du programme administration territoriale sont arrêtés à 7 367 091 724 FCFA et les autorisations d’engagements sont estimées à 10 738 000 000 FCFA.

Programme pilotage, gestion et coordination

Et enfin pour le programme pilotage, gestion et coordination administrative, les crédits sont arrêtés à 4 652 909 042 FCFA et les autorisations d’engagement évaluées à 2 103 500 000 FCFA.

Le sourire de Aliou Sall laisse perplexe beaucoup de citoyens et d’observateurs qui espéraient apprendre de l’ami de Frank Timis de nouvelles informations relatives au dossier de corruption au Sénégal soulevé dans un reportage diffusé par la chaine anglaise BBC

Le frère du Président de la République accusé de corruption dans l’affaire « Petro TIM » a choisi le silence après son face à face avec le doyen des juges.

Après trois tours d’horloge passés dans le bureau du doyen des juges Mr Samaba Sall, l’ancien directeur général démissionnaire de la caisse de dépôt et de consignation n’a pas jugé nécessaire de s’adresser à la presse contrairement à ses accusateurs qui ont presque tous livré une partie ou l’intégralité de leur entretien dans ce début d’enquête

Nouvelle stratégie pour « vaincre la peur de parler » ou simple respect de la loi, de ne pas se prononcer sur un dossier en instruction ? force est de constater que le maire de Guediawaye a encore surpris son monde et les journalistes qui l’attendaient devant le tribunal de Dakar.

Ibrahima Khalil Dieng

Africa7 Radio TV

A Khelcom, ils sont des centaines, voire des milliers de disciples mourides venus des quatre coins du monde pour répondre à l’appel de Serigne Cheikh Saliou MBACKE, le Khalif de la famille de Serigne Saliou dernier fils-Khalif de Serigne Touba

La récolte du mil communément appelé en Wolof « NGOB » accueille des hommes et des femmes engagés, des personnes âgées comme des adultes, toutes les ressources de toutes les classes sociales sont animés de foi pour servir le saint homme. Ces disciples qui ont pris d’assaut cette immense ferme agricole exécutent la dernière étape d’un long processus agricole qui produit chaque année des milliers de tonnes de graines

Armés d’accessoires de fabrication artisanale plus connus sous le nom de  » Ngobane » (nom dérivé de « Ngobe » qui veut dire moisson), ces disciples mourides dont certains disposent de logistiques plus sophistiquées pour se lancent chacun dans son fort interieur le défi d’être le meilleur serviteur du guide

Des xassidas psalmodiés rythment leur travail dans la ferveur mouride qui ne laisse aucune place aux retardataires à l’image de ce monsieur obligé de se contenter du peu qu’il trouve sur place pour faire son « Barkelou ».  Se lamentant, cet homme d’environ cinquante ans, venant de Dakar, arrive dans les champs vers les coups de neuf heures. Il nous livre qu’en seulement 120 minutes dans le daara 10 des 15 que compte Khelcom la mission est déjà accomplie. « Légitime » selon FALLOU GALASS SYLLA prêcheur à la télévision Lampe Fall TV, « A l’image d’une équipe de football, ce daara porteur du dossard numéro 10 doit montrer sa particularité, notamment dans l’engagement, la rapidité et l’efficacité ».

Une prouesse apparemment incorporé dans l’état d’esprit de ces talibés, majoritairement disciples de  » Borome Gawaane ».   »

C’est de coutume pour ce daaras qui termine premier chaque année la tâche qui lui est confiée martèle SERIGNE CHEIKH ANTA MBACKE, porte-parole de Darou Salam. Serigne Cheikh est chargé de délivrer un message de remerciement à l’encontre de ces vaillants disciples. Le message bien reçu rassure et galvanise tous ceux qui sont venus chercher la gratitude de SERIGNE TOUBA

IBRAHIMA KHALIL DIENG (Khelcom )

Africa7RdioTV

Dans le cadre de son projet intitulé « Le gingembre Littéraire » le journaliste Gorgui Wade Ndoye par ailleurs PDG du magazine panafricain Continent premier a organisé un panel de haut niveau axé sur le patriotisme économique.

D’éminents universitaires et académiciens ont pris part à cette rencontre tenue à la Bibliothèque Universitaire de l’UCAD.

Les panélistes ont échangé sur les voies et moyens d’inciter les populations et les entreprises à privilégier le consommer local, une alternative selon Mamadou NDIONE de « booster l’économie nationale ».

Pr Hadji Alioune Diouf est aussi revenu sur le thème central de ce panel qu’est le vivre ensemble.

Pour lui, le patriotisme économique reste le principal moteur de notre vie et d’un commun vouloir de vie commune. Au terme de sa participation le professeur en économie internationale déplore également le manque criard d’infrastructures commerciales de stockage au Sénégal

Birame NDAW

Africa7RadioTV

Dans le cadre de son projet intitulé « Le gingembre Littéraire » le journaliste Gorgui Wade Ndoye par ailleurs PDG du magazine panafricain Continent premier a organisé un panel de haut niveau axé sur le patriotisme économique.

D’éminents universitaires et académiciens ont pris part à cette rencontre tenue à la Bibliothèque Universitaire de l’UCAD.

Les panélistes ont échangé sur les voies et moyens d’inciter les populations et les entreprises à privilégier le consommer local, une alternative selon Mamadou NDIONE de « booster l’économie nationale ».

Pr Hadji Alioune Diouf est aussi revenu sur le thème central de ce panel qu’est le vivre ensemble.

Pour lui, le patriotisme économique reste le principal moteur de notre vie et d’un commun vouloir de vie commune. Au terme de sa participation le professeur en économie internationale déplore également le manque criard d’infrastructures commerciales de stockage au Sénégal

Birame NDAW

Africa7RadioTV

Du 11 au 15 Décembre 2019 la place Bambaya de Ziguinchor sera sous le joug de l’art et de la culture à travers le festival Kom Kom. Le Thème de cette 12 édition est est « Patrimoines : enjeux et perspectives pour le développement durable » Pour cette année les organisateurs se penchent sur la question du développement du tourisme en Casamance. 

Selon le coordinateur national du festival Abdou Karim Gnigue, les innovations vont porter sur la présence des pays limitrophes comme la Gambie, la Guinée Bissau et la Guinée Conakry pour un tourisme local et interne. Ceci dans l’objectif de mieux vendre « la destination Sénégal » et d’accueillir d’autres pays frères à l’image du Togo et du Benin. La 12 édition est aussi marquée par la participation internationale des partenaires comme la France et l’Allemagne attendu durant cette semaine de l’économie, de la culture et du tourisme sénégalais  à Ziguinchor

Moussa NDAW

Africa7Radio TV

Ziguinchor

Beubeus

Pour y voir un peu plus clair sur l’étendue des dégâts, Birame Coulibaly (pilote sénégalais), accompagné de Sébastien Faye (photographe) ont encore survolé #Mbeubeuss, mais cette fois-ci à une altitude beaucoup plus basse, 1000 pieds seulement, contre 2000 pieds la première fois.

Cette décharge qui fait partir en fumée des centaines de tonnes de déchets, de jour comme de nuit, est un véritable fléau environnemental. Et je continuerai à en parler jusqu’à ce que les autorités prennent les décisions pérennes qui s’imposent afin que les milliers d’habitants impactés par ces fumées nocives connaissent enfin la délivrance.

Trouver et appliquer une solution à cette bombe écologique ne sera pas simple car des centaines voir des milliers de gens très pauvres vivent de la récupération des objets déversés dans cette décharge, juste avant leur incinération à ciel ouvert.

D’un autre côté, les ordures, un business de milliards entre les mains de sociétés qui préfèrent lui donner l’appellation d’Or-Dur, mais mesurons nous seulement à sa juste valeur l’impact sur la #santé des populations qui inhalent depuis des années ces rejets gazeux qui s’éparpillent sur la capitale sénégalaise au gré du vent ?

À tous ceux qui on investi dans des terrains et la construction de maisons dans les zones avoisinantes (Lac Rose, Keur Massar, Tivavouane Peul, Jaxaay, Rufisque, etc…), sachez que vous êtes concernés au premier chef !

Medium.com

L’ancien ambassadeur à la retraite Mamadou Saliou Diouf s’est prononcé sur l’achat par Rokhaya Ba Touré de l’immeuble abritant le consulat du Sénégal à Milan en Italie et portant sur 850 millions Fcfa. Saliou Diouf, ex-ambassadeur du Sénégal en Italie, s’est exprimé à travers une lettre mise è la disposition de la presse

Visiblement, le diplomate à la retraite n’était pas au courant de la procédure enclenchée par le Consul général de Milan, selon les informations de L’As. Dans la lettre dont le journal a copie, il était question d’un immeuble pour un coût de 3 millions d’euros.

Le propriétaire de l’immeuble, Monsieur Tronca, avait donné son accord pour céder le bâtiment au Sénégal. À peine le diplomate Diouf parti, puis remplacé par l’ancien ministre de l’Agriculture Papa Abdoulaye Seck, Rokhaya Bâ Touré passe l’accord dans des conditions non encore élucidées.

Africa7.tv

Le Ministre du commerce et des petites et moyennes entreprises a présidé, ce jeudi, la réunion de coordination du Ministère au CICES, en prélude à la FIDAK qui sera officiellement ouverte le 05 décembre 2019.

Conséquemment, Mme Assome Aminata DIATTA a particulièrement insisté sur la présence des spécificités culturelles inhérentes aux différentes régions, telle que le « Koumpo » pour la Casamance.
Pour cette nouvelle édition, la journée du Sénégal est prévue le 20 décembre 2019, selon le directeur du CICES, monsieur Cheikh NDIAYE, avec un thème portant sur la Zlecaf
Plusieurs pays étrangers sont attendus cette années sur une superficie de 16.000 m2 aménagés pour accueillir tous les exposants dans de bonnes conditions
Les choses semblent aller dans le bon sens quand on constate qu’à la date du 05 novembre, 151 exposants ont été répertoriés et enregistrés par les organisateurs

Cette année, Mme Assome Aminata Diatta a demandé la mise en place d’un « Coin de l’entrepreneur » afin de favoriser l’esprit d’entrepreneuriat chez les jeunes.

Ainsi, elle a invité monsieur Idrissa DIABIRA, Directeur de l’AEDPME, à élaborer, avec la direction de la FIDAK, une stratégie pour l’implication des jeunes à l’édition 2019
AFRICA7.TV