fbpx

FAITSDIVERS

Suite à l’emprisonnement de deux de leurs membres, à savoir Kilifeu et Simon, impliqués dans une affaire de trafic de passeports diplomatiques et trafic de visa, le mouvement y’en a marre a tenu une conférence de presse ce jeudi 16 septembre 2021.

À cette occasion, plusieurs chefs de parti politique ainsi que des activistes à l’image d’Ousmane Sonko Barthélemy Diaz ou encore Guy Marius Sagna ont tenu à prendre part à l’événement pour  soutenir le mouvement social.

Quant à la communication de y’en à marre, le collectif s’est tenu de dire que cette affaire est une sordide machination de la justice qui est en défaveur de leurs camarades.

Voici ci-dessous  l’intégralité de la vidéo de la conférence de presse

L’étau se resserre au tour de Kilifeu, Simon Kouka et Thierno Amadou Diallo.

En effet, le parquet qui a requis le mandat de dépôt, a retenu contre eux 10 infractions, informe Libération. Ils seront fixés ce mercredi par le juge qui décidera de leur sort.

Kilifeu est poursuivi pour association de malfaiteurs, corruption, tentative de faux dans un document administratif, tentative de trafic de migrants.

Quant à Simon ils lui sont reprochés les délits de tentative de de trafic de migrants et complicité d’usage de faux ont.

Thier est poursuivi pour complicité de corruption, complicité de tentative de faux, usage de faux document administratif et complicité trafic de migrants. Ils risquent jusqu’à 10 ans de prison, indique pour sa part L’Observateur.


Des parlementaires de l’Assemblée nationale sont déterminés à empêcher la levée de l’immunité parlementaire des deux députés de BBY, Mamadou Sall et Boubacar Biaye, impliqués dans une affaire présumée de trafic de passeports diplomatiques.

D’ailleurs, ces parlementaires, prétextent que le régime en plus de ne pas respecter la présomption d’innocence des parlementaires cités, ne protège pas les députés mis en cause. C’est pourquoi, ceux-ci sont en train de manœuvrer pour bloquer le processus de levée de l’immunité parlementaire de Mamadou Sall et Boubacar Biaye.

A en croire Source A qui donne l’information, des parlementaires ont appelé au téléphone leurs collègues députés pour mettre leur veto.

L’activiste de Y en a marre Landing Mbissane Seck alias Kilifeu contre-attaque et porte plainte contre son ami Thierno Amadou Diallo.

Le rappeur de « Keur Gui » a également traîné en justice, Dame Dieng l’administrateur du site leral.
Selon L’Observateur, ils sont poursuivis pour collecte illicite et diffusion de données à caractère personnel.

Pour rappel ce fameux Thierno Amadou Diallo est le dénominateur commun dans cette affaire sordide de trafic de visa, ami proche des artistes et activistes il avait filmé à son insu kilifeu. Une vidéo dans la quelle le rappeur était sollicité par son ami pour lui procurer un visa de la France. Ce dernier reçoit deux passeports et  la somme de 2 millions de Fcfa . Au cour de la conversation kilifeu  propose  à thier un passeport diplomatique moyennant la modique somme de 5 millions Fcfa.

 

 

 

 

 

 

 

 

El Hadji Diadji Condé le présumé cerveau du trafic de passeports diplomatiques vient d’être placé sous mandat de dépôt par le juge du deuxième cabinet. C’est du moins ce que révèle Libération Online

Le sort des députés de la majorité Mamadou Sall et Boubacar Biaye, cités dans cette affaire de trafic de passeports diplomatiques, est désormais entre les mains du juge instructeur.

Les rappeurs Simon Kouka et Landing Mbissane Seck alias Kilifeu, deux membres fondateurs du mouvement Y’en a marre, poursuivis dans une affaire d’escroquerie et de trafic de faux visas et de passeports, ont été également déférés, ce lundi, au parquet, rapporte seneweb.

 

Du nouveau dans l’affaire présumé de trafic de visa et trafic de passeports diplomatiques pour lesquels les rappeurs  Kilifeu et Simon sont en garde à vue dans les locaux de la DIC.

 

En effet,police italienne, sur réquisition, a informé la DIC avoir arrêté Thierno Amadou Diallo, avec un ancien passeport de Simon trafiqué, avant de le rapatrier. Les faits remontent en 2014.

La fiche d’embarquement, depuis Dakar, a été versé dans le dossier, rapporte le quotidien Libération dans sa livraison du jour.

À propos de Kilifeu, Thier a confié aux enquêteurs que ce dernier l’avait mis en rapport avec Moussa pour disposer d’un passeport diplomatique.

Il a échangé avec ce Moussa qui l’a rassuré au téléphone. Ils seront tous déférés au parquet aujourd’hui lundi.

À signaler que Thier l’auteur de la vidéo compromettante qui mouille le rappeur kilifeu devait être libéré dans les prochains jours, mais il risque de durer en prison.

 

Le mouvement y’en a marre est dernièrement éprouver par une série d’arrestation. En effet, deux de ses membres manquent au rang. Il s’agit de killifeu et Simon koukeu tous deux artistes rappeurs engagés interpellés l’un  pour trafic présumé de visas et trafic de passeport diplomatique , l’autre est interrogé sur une somme de 2 millions de Fcfa reçus en échange de la remise de son passeport français à Thierno qui l’aurait même utilisé.

Pour rappel ce fameux Thierno Amadou Diallo est le dénominateur commun dans cette affaire, ami proche des artistes et activistes il avait filmé à son insu kilifeu. Une vidéo dans la quelle le rappeur était sollicité par son ami pour lui procurer un visa de la France. Ce dernier reçoit deux passeports et  la somme de 2 millions de Fcfa . Au cour de la conversation kilifeu  propose  à thier un passeport diplomatique monnayant la modique somme de 5 millions Fcfa.

Landing Mbissane Seck alias Kilifeu  devait être présenté, hier, au procureur, mais il sera finalement déféré aujourd’hui vendredi au parquet qui décidera de son sort.

D’après Les Échos, si la garde à vue de Kilfeu a été prolongée et son déferrement reporté à ce vendredi, c’est à cause de l’arrestation de Simon Kouka, survenu entre temps.

Dans l’affaire parallèle de trafic de passeport diplomatique, El Hadj Diadji Condé, qui a mouillé les deux députés de BBY, a bénéficié d’un retour de parquet, qui va requérir l’ouverture d’une information judiciaire

 

 

 

 

Le rappeur engagé et activiste connu sous le pseudo de kilifeu du groupe de rap Keur gui et membre du mouvement y’en a marre est dans de beaux dras.

En effet, interpellé ce mardi 7 septembre chez lui, le rappeur l’acolyte de thiat n’est toujours pas sortie de l’auberge. Il va d’ailleurs passer sa première nuit dans les locaux de la Division des investigations criminelles (Dic). En fait, il est placé sous le régime de la garde-à-vue, pour escroquerie au visa et trafic indique le site d’information Libération online repris par seneweb.
La source de renseigner que cette affaire «risque de faire beaucoup de dégâts, même au sein de Benno Bokk Yaakar (Bby) ».

La Dic a démantelé un réseau de trafic de faux passeports diplomatiques. Le cerveau mariait ses clientes aux députés de la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby) E.S et D.B afin qu’elles puissent obtenir des passeports diplomatiques. Ainsi, chaque épouse payait 4,5 millions de FCFA pour son «précieux» document. Pis, des bulletins d’indemnités parlementaires, des photocopies des passeports diplomatiques authentiques des députés ont été saisis chez le principal présumé trafiquant E. D. Kondé.

Il nous revient égalent que présentement deux victimes, une Guinéenne et une sénégalaise, ont déjà déposé leurs plaintes au niveau de la Division des investigations criminelles (Dic).

La garde-à-vous du sieur Kondé a été prolongée. Toutefois, il sera déféré au parquet très prochainement sauf changement de dernière minute.

Le présumé faussaire sous le coup des plaintes à la Dic, a été arrêté non loin de la Rts.

L’association de malfaiteurs, faux et usage de faux en documents administratifs, escroquerie et trafic de migrants sont visés.

En fait, E.D. Kondé a avoué que «ses collaborateurs députés le recevaient respectivement au niveau de leur bureau et en complicité avec ces derniers, il confectionnait des certificats de mariage à leurs clientes pour l’obtention de passeports diplomatiques». «Le faussaire mentionnait sur ces faux certificats de mariage que ses clients étaient des épouses de ces députés pour qu’elles obtiennent des passeports diplomatiques en vue de convoler en justes noces », informe-t-on.

L’étau se ressert au tour de Dieyna Balde la jeune artiste chanteuse de 18 ans accusée de vol de téléphone portable, collecte illicite de données à caractère personnel, chantage, intrusion et sabotage d’un système informatique.

Le tribunal des flagrants délits de Dakar a statué sur son sort , ce mardi 7 septembre. La prévenue a été reconnue coupable de vol, d’accès et maintien frauduleux dans un système informatique, de collecte illicite et menace de diffusion de données à caractère personnel.

Ainsi, Diénaba Baldé de son vrai nom a écopé d’une peine de 6 mois assortis de sursis. 

Cependant, l’auteure de «Dina Baax» a été relaxée du délit d’extorsion de fonds dans ce dossier.

Mieux, son grand frère Aly Baldé et Moustapha Ba ont été renvoyés des fins de la poursuite.

La partie civile qui n’est autre que l’artiste Djibril Mbaye Fall avait pardonné à Dieyna lors du procès tenu mardi 30 août dernier.

Dieyna Baldé et Cie ont été arrêtés, 24 août par Division spéciale de cybercriminalité (Dsc). Ce, suite à la plainte du producteur, chanteur, compositeur, Beatmaker et rappeur Djibril Mbaye Fall alias Bril Fight 4. Ce dernier aurait confié aux enquêteurs qu’il entretenait une liaison secrète avec la jeune «star». Et, cette dernière, prise de jalousie a agi de la sorte pour se venger.

 

 

 

 

Un jeune homme est porté disparu vendredi après le chavirement d’une pirogue à Nawel, localité située sur la rive droite du fleuve Sénégal, à Matam. 

 

La personne portée dispariue fait partie des cinq passagers de cette embarcation de fortune qui revenait de la Mauritanie où ses occupants s’étaient rendus, selon les sapeurs-pompiers.

 La pirogue a chaviré sous le poids de ses occupants dont les 4 ont pu se sauver, précise-ils.

Les sapeurs-pompiers de Matam, alertés, se sont rendus sur les lieux et ont entamé des recherches restées vaines pendant deux heures.