Castaner annonce des mesures strictes de confinement

Emmanuel Macron a annoncé, lundi, des « déplacements fortement réduits pour 15 jours au moins » à compter de mardi midi, pour « limiter au maximum les contacts » et lutter contre l’expansion du coronavirus en France. Le ministre de l’Intérieur a précisé les modalités d’un confinement national, avec la mobilisation de 100.000 policiers et gendarmes et l’instauration de points de contrôle.

« Nous sommes en guerre ». Lors de son allocution télévisé, lundi 16 mars 2020, Emmanuel Macron a annoncé une nouvelle série de mesures pour contenir la pandémie de coronavirus. Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a précisé dans la soirée les modalités du confinement : il sera mis en place à compter du mardi 17 mars à 12h. Les « déplacements seront fortement réduits pour 15 jours au moins » à partir de mardi midi pour « limiter au maximum les contacts » et lutter contre l’expansion du coronavirus. « Chaque personne, pour chaque déplacement, devra se munir d’un document attestant le motif de son déplacement », précise le ministre de l’Intérieur. Quelque 100.000 policiers et gendarmes seront déployés sur le territoire pour effectuer des contrôles. Il ne sera ainsi plus possible de « retrouver ses amis ou aller au parc », et « seuls doivent demeurer les transports absolument nécessaires », « pour se soigner », faire ses courses ou encore « aller au travail quand le travail à distance n’est pas possible », a détaillé le chef de l’Etat. « Toute infraction à ces règles sera sanctionnée ». Une amende allant jusqu’à 135 euros sera appliquée en cas d’infraction. Les frontières à l’entrée de l’Union européenne et de l’espace Schengen seront fermées dès mardi midi pour une durée de 30 jours, exception faite pour « les Français actuellement à l’étranger » qui pourront rentrer en France. Les masques de protection seront réservés en priorité à l’hôpital et à la médecine de ville et de campagne. Ils seront livrés dès mercredi « dans les 25 départements les plus touchés » par la pandémie. Un hôpital de campagne de santé des armées sera déployé en Alsace dans les prochains jours. Le chef de l’État a également annoncé le report du second tour des élections municipales prévu dimanche, ainsi que la suspension de toutes les réformes en cours, y compris celles des retraites et du chômage. Aide aux entreprises : « Celles qui font face à des difficultés n’auront rien à débourser, ni les impôts, ni les cotisations sociales », évoquant aussi la « suspension des factures d’eau, de gaz ou d’électricité ainsi que les loyers ». Emmanuel Macron a aussi promis « une garantie de l’État » de 300 milliards d’euros pour les prêts bancaires des entreprises.

 

www.france24.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram did not return a 200.