fbpx

CAF: LE TAS SUSPEND TEMPORAIREMENT LES SANCT

La course à la présidence de la CAF connaît un nouveau rebondissement. Privé pour cinq ans de toute activité liée au football le 19 novembre dernier, sur décision de la Commission d’éthique de la Fédération internationale de football (Fifa), et condamné à 200 000 francs suisses (soit 185 000 euros) d’amende pour corruption et manquements à ses devoirs, Ahmad Ahmad n’est pas encore hors-jeu. Le dirigeant malgache, qui a fait appel auprès du TAS fin novembre, a reçu un premier avis favorable. Le Tribunal arbitral du sport (TAS) indique, dans un communiqué publié vendredi 29 janvier, que l’appel interjeté par Ahmad Ahmad contre sa suspension par la Fifa sera examiné le 2 mars. Et une décision sera prise « avant le 12 mars »: date à la quelle, doivent se tenir les élections à la présidence de la CAF à Rabat (Maroc)  . En attendant, les effets de sa suspension sont levés. Le dirigeant malgache est ainsi encore en course pour tenter de retrouver la présidence de la Confédération africaine de football

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *