fbpx

BURKINA FASO : UNE ATTAQUE DJIHADISTE DANS LE SAHEL TUE AU MOINS 47 VICTIMES CIVILS ET MILITAIRES

Au Burkina Faso, une trentaine de civils et quatorze gendarmes tués dans une attaque d’un convoi. Trois jours de deuil national ont été décrétés à compter de ce jeudi.

Quarante-sept personnes, dont trente civils, quatorze soldats et trois supplétifs de l’armée, ont été tuées, mercredi 18 août, dans une attaque menée par des djihadistes présumés contre un convoi militaire, escortant des civils, dans le nord du Burkina Faso, a annoncé le gouvernement burkinabé.

« Un convoi mixte composé de civils, d’éléments des forces de défense et de sécurité (FDS) et de volontaires pour la défense de la patrie (VDP) a été la cible d’une attaque terroriste à 25 km de Gorgadji (Nord), au cours de laquelle 30 civils, 14 soldats et 3 VDP ont été tués », a annoncé le ministère burkinabé de la communication. L’attaque a également fait 30 blessés. Les forces de défense et les volontaires ont réussi à neutraliser 58 terroristes selon une source sécuritaire.

Le président burkinabé Roch Marc Christian Kaboré a décrété un deuil national de trois jours à compter de jeudi pour rendre hommage aux 47 personnes tuées, indique un décret officiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *