dimanche, juillet 3, 2022
Accueil Blog

“Ween en l’air” : Ya Awa Rassoul, le balcon de lolos (photos)

0

La célèbre jet setteuse, surnommée Ya Awa Rassoul ne cesse de provoquer ses followers avec ses tenues jugées sexy et extravagantes.
Dans son snap, la personne considérée comme la petite amie de Sidy Diop a fait une nouvelle apparition avec sa poitrine bombée qui électrise la toile.

Ligue 1 – J.24 : 1ère balle de titre pour Casa Sport

0

A l’issue de la 24e journée de ligue 1 sénégalaise de football, le Casa Sport se rapproche de plus en plus du titre de champion.

Les Sissamays ont dominé le Ndiambour de Louga par 3 buts à 1 hier au stade Aline Sitoe Diatta . Et pourtant les Ndiambour Ndiambour avaient ouvert les hostilités à la 20e minute par Amady qui a profité d une bourde d Alioune Badara Faty. Le Casa Sports a égalisé grâce à une faute de main de MBAYE Cissé , le gardien de buts Lougatois , par Mouhamed Camara à la 28e minute .

Lamin Jarju , le jeune attaquant du Casa Sports a doublé la mise dans le temps additionnel de la première période (47e ). Le sort du match a été scellé par le super sub du Casa Sports Abdulie Kassama d une superbe tête à bout portant après un centre chirurgical de Mouctar Ndiaye à la 84e minute.

Avec ce résultat , le Casa Sports devance Génération Foot vainqueur de GFC par 3 buts à 1, de 6 points et le Jaaraf de 7 points. Les Jarafmen ont été tenus en échec 0 but partout par Dakar Sacré Coeur. Les Sissamays sont désormais à 1 point du sacre. Un titre de champion du Sénégal qui les fuit depuis 2012 , année de leur dernier sacre en championnat.

Ce titre de champion peut déboucher sur un doublé historique pour le club fanion du sud si Abdou Seydi et ses partenaires arrivent à soulever la coupe du Sénégal dont les 1/2 finales vont les opposer à l’AJEL de Rufisque , un club de National 1, tombeur du Teungueth FC en 1/4 de finale.

Moussa Ndaw – correspondant à 2iguinchor

Entretien exclusif – Mostafa Jelti, officier de Développement Rugby Afrique ; ”Le rugby africain est en train d’avancer.”

0

Après une longue carrière en tant que joueur et aussi en tant que technicien, le Marocain Mostafa Jelti est actuellement officier du développement régional de Rugby Afrique. Il a passé quelques jours au Sénégal dans le cadre d’un stage de formation d’entraîneur Niveau 2 de Rugby à 7. C’était à l’invitation de la Fédération Sénégalaise de Rugby. Marocain Mostafa s’est aussi entretenu avec Africa 7 en marge de la finale du championnat sénégalais de rugby à 7 remporté ce dimanche par Les Requins de la Sicap. Au cours de cet entretien, il a passé au peigne fin le rugby au Sénégal et en Afrique.

Qu’est-ce qui explique votre séjour au Sénégal ?

Je suis là pour un stage d’entraîneur de Niveau 2 de Rugby à 7. Vu l’importance de ce secteur qui commence à prendre de l’ampleur dans tout le continent africain, il est tout à fait normal que la Fédération Sénégalaise de Rugby se penche sur ce côté-là. C’est la raison pour laquelle je suis venu pour encadrer ce stage de rugby à 7.

Comment vous vous le niveau de ces entraîneurs que vous avez côtoyé durant le stage ?

C’est un niveau qui est correct. Il y a tout de même certaines choses à revoir. Vous savez le rugby à 7 est en train de progresser d’une façon exponentielle. Le seven d-il y a une vingtaine d’années n’est pas le même actuellement. Il y a des spécialistes qui se sont penchés sur le rugby à 7. Cela fait allusion à la préparation physique, tactique, mentale. Il y a plusieurs filières qu’il faut prendre en compte. Et dans notre formation World Rugby, on essaye de mettre l’accent sur le cursus qui est mis en place et de rajouter ce qui peut l’être afin d’enrichir le programme avec les spécificités des joueurs africains.

Vous avez suivi ce dimanche la finale du championnat du rugby à 7. Quelles sont vos impressions ?

J’ai été étonné. Il y a de la matière première. Il y a des joueurs qui physiquement sont de bons joueurs de rugby à 7. Maintenant, il faut se pencher sur leur préparation. Malheureusement, comme pas mal de pays africains, les tournois ne durent pas assez longtemps. Il n y a pas une très très bonne préparation. Mais, avec ce que j’ai vu il y a évidemment du positif. Il y a de bons gabarits, de la vitesse, de la technique. Maintenant, il faudrait qu’on travaille sur la performance et sur le haut niveau.

Quel commentaire faites vous du rugby africain en général ?

Le rugby africain est en train d’avancer. Tout le monde le dit. Personnellement, je suis de près son évolution. Si on devait parler du rugby à 7 par exemple, Rugby Afrique organise beaucoup de compétitions actuellement. Il y a des compétitions régionales, continentales. Dernièrement, au mois d’avril, il y a eu beaucoup de compétitions. Et la coupe du monde de rugby à 7 aura lieu en Afrique (ndlr : en Afrique du Sud) au mois de septembre 2022. Donc, il y a un pas mal de compétitions de rugby à 7. Dans quelques années, on aura un niveau supérieur par rapport à ce que nous voyons actuellement.

Qu’en est-il du rugby à 15 ?

Concernent le rugby à 15, vous avez suivi certainement la rugby Africa Cup (ndrl : précédente phase CAN de rugby). Il y a eu des compétitions au niveau de l’Afrique. Au départ, il y avait 20 équipes qui étaient programmées. On a terminé les phases de poules avec 12 équipes. Il y a 8 équipes qui vont jouer au début du mois de juillet pour un tournoi qui entre dans le cadre des qualificatifs pour la coupe du monde 2023 en France. À côté de cela, il y a le rugby féminin qui se développe à 7 comme à 15. On aurait jamais cru en si peu de temps que les filles vont jouer des championnats de rugby à 15 avec 12 à 13 équipes. Le continent avance à pas de géant dans ce domaine-là.

Et que faut-il faire pour pérenniser tout cela ?

Maintenant, il faudrait qu’il développe le jeu, qu’il est un peu plus de compétition pour côtoyer le haut le niveau.

La Rugby Africa Cup se joue au mois de juillet, quelles sont vos équipes favorites ?

On ne pas dire des favoris. Chacun à son favoris. Dernièrement, lors de la première phase de la Rugby Africa Cup, il y a eu beaucoup de surprises. Le Sénégal a battu le Kenya chez eux, le Ghana s’est imposé face à l’Algérie. Il y aura certainement d’autres surprises pour la dernière phase de la Rugby Africa Cup à Marseille, qui sait. Il y a aussi cette ouverture de l’éligibilité. Actuellement les joueurs qui ont d’autres nationalités et qui sont plus en sélection depuis 3 ans, peuvent jouer avec leur nationalité d’origine. Donc cela ouvre les portes à certains pays qui ont des joueurs qui jouent dans des équipes nationales majeures et qui pourraient éventuellement rejoindre leurs équipes. Même si on peut dire qu’il y a, 3 à 4 favoris au départ, force est de constater que cette compétition est ouverte pour toutes les équipes.

Propos recueillis par Madiagne NIANG

PHOTOS_ Ragou montre sa cambrurede folie et son tatouage osée dans une robe fendue

0

Aïe, aïe, aïe ! Qui peut stopper Rangou ? Quelle influenceuse digne du nom pourra venir concurrencer l’ex animatrice sur son créneau tendancieux ?

​Pour une Cour constitutionnelle en remplacement du Conseil constitutionnel (Par Dr El Hadji Ibrahima Mbow)

  1. Les acteurs politiques et tient à rendre un hommage mérité à tous les agents de notre administration publique qui exercent dans des conditions difficiles. Ces fonctionnaires qui ne font qu’appliquer les textes que nous avons votés.

Lesquels textes, mal conçus, insuffisants et pleins de paradoxes, difficiles à appliquer, méritent d’être révisés notamment le Code électoral, édition 2021.

En effet, la classe politique ne doit pas prendre en otage les citoyens et les agents du service public. Les acteurs politiques doivent assumer leur légèreté, leur manque de rigueur et leur précipitation dans la confection de leurs dossiers.

De plus, la Coalition BUNT-BI fustige le gouvernement qui, souvent, prépare mal ses projets de loi et dans l’urgence. Il est soutenu, en cela, par nombre de députés partisans, mal instruits, qui les votent sans débats riches, ni réflexions profondes et assurément sans réelle maîtrise des textes soumis à leur appréciation.
Et, c’est le lieu de demander la mise en place d’une Cour constitutionnelle comme l’a préconisé la charte de gouvernance démocratique des Assises Nationales.

Enfin, la Coalition BUNT-BI estime que l’Assemblée nationale doit être plurielle et représentative. Tous les segments doivent y être représentés.

La démocratie, c’est l’élection ! On ne peut nous enfermer dans des pièges et des carcans, sources de tous les dangers, qui obstruent la démocratie et le choix massif des citoyens.

Pour la Coalition BUNT- BI,                                       le mandataire national                                         Dr El Hadji Ibrahima Mbow

(Photos): Hanches dessinées, Pantalon rempli, Coumba bou ndaw n’est pas ndaw

0

Coumba, actrice dans la série « Infidèles », sait mettre en valeur ses formes généreuses et qui font tourner la tête aux hommes.

Objet de toutes les conversations mâles, sa noirceur d’ébène et sa forme de rêve s’affichent avec fierté et sans complexe.

Look at this !!!

(Photos): Sans make up, Maïsha de la série « Virginie » rayonne de charme

0

Maïsha, amie de Cathy dans la série « Virginie », a les mots pour rassurer son amie, lorsque celle-ci se sentait menacée par la nouvelle de l’école, Gini.

Sûre d’elle, caractérielle, Maïsha ne manque pas de lui causer des ennuis à l’école.

Après son challenge bien réussi sur le son de Baba Maal, fière d’être « Peulh », elle poste de beaux clichés sans make up.

 

Photos_ Alima Thiopet vs Adja Diallo, qui met plus en valeur cette belle robe

0

L’animatrice Alima Thiopet, devenue célèbre grâce à « Kakatar » où elle est chroniqueuse, sait se montrer pertinente tout en assumant ses rondeurs.

Alima arbore régulièrement des robes des plus sensuelles. Audacieuse, elle assume sa coquetterie, avec ses lèvres mises en valeur et des baskets assortis.

De son côté, Adja Diallo est une grande fanatique des robes moulantes et parfois un peu bling bling. Ici, l’ex-mannequin mise plutôt sur la sobriété et adopte un maquillage discret.

Photos_ Sereine, belle et inspirée, Halima Gadji is back

0

Halima Gadji est ces temps-ci pleine d’inspiration. Sur Instagram, l’actrice poste de belles photos inspirantes.

Sur ces clichés, Halima a formulé des prières pour ses followers:  « Bonjour la famille bien des choses à vous et vos proches que la bénédiction d’Allah Soit sur chacun d’entre Nous Amen ».

Photos_ Tatira Sow , une beauté peulh impressionnante

0

Même en tenue de sport, la tiktokeuse Tatira Sow surfe sur sa beauté. Son jogging laisse voir sa taille de guêpe.

Teint clair, taille fine, traits fins, beau sourire, cheveux soyeux, sont autant de traits de son appartenance « Peulh, ethnie qui a les plus belles d’Afrique, selon Rootsmagazine.

Tatira avait fourni beaucoup d’efforts pour se débarrasser de son surpoids qui l’obsédait.

Aujourd’hui, elle se sent bien dans sa peau.