AMADOU BA TEMPERE ET PROMET DES CORRECTIFS

Le ministre des Affaires étrangères, Amadou Ba, est enfin sorti de sa réserve pour apporter des réponses suite aux attaques et autres sorties au vitriol de certains militants de l’Alliance pour la République (Apr) de la commune des Parcelles.

Les remous notés au niveau de la Coordination de l’Alliance pour la République (Apr) des Parcelles assainies ne seraient que les agissements de quelques militants mécontents. L’analyse est du Coordonnateur de l’Apr aux Parcelles, Amadou Ba, qui promet des éléments de réponse, non sans préciser qu’entre lui et le président de la République, il n’y a pas de brouille.

Le ministre des Affaires étrangères, Amadou Ba, est enfin sorti de sa réserve pour apporter des réponses suite aux attaques et autres sorties au vitriol de certains militants de l’Alliance pour la République (Apr) de la commune des Parcelles.

En effet, après l’Assemblée générale de la Coordination dudit parti qui avait produit deux résolutions différentes, notamment l’un réclamant la tête du coordonnateur de l’Apr et son exclusion du parti, l’autre demandant la mise en place d’un collège pour la redynamisation du parti au niveau de la collectivité, Amadou Ba a fait l’analyse de la situation politique aux Parcelles.

Après la plénière avec les parlementaires pour le vote de certains projets de loi hier, lundi 9 mars, le ministre a semblé minimiser en estimant «qu’aux Parcelles assainies, nous sommes tous de la même famille. Nous appartenons à l’Apr, il y a eu quelques militants qui n’étaient pas contents».

Revenant sur ses rapports avec le chef du parti Apr, Macky Sall, le coordonnateur de l’Apr aux Parcelles, accusé d’être en train de dérouler un agenda caché pour succéder au président Macky Sall, a laissé entendre qu’ils sont au beau fixe.

A son avis, «ce qu’il faut retenir, c’est que le Président m’a fait confiance et m’a demandé de faire de la politique. Je continuerai à faire de la politique tant qu’il me le demande. Il n’y a vraiment pas de préoccupation. Maintenant, dans tout parti, il peut y avoir des frustrations, çà et là, justifiées ou pas».

Pour autant, l’ancien ministre des Finances du Sénégal qui est accusé par ailleurs d’être à l’origine de la léthargie du partie aux Parcelles assainies, n’a pas manqué d’annoncer des mesures correctives. Il a estimé que «c’est ce qui nous est demandé à travers ces actions que nous déplorons, et que nous condamnons. Peu importe, l’action est là, il va falloir apporter des éléments de réponse, et c’est ce que nous ferons».

Mieux, ne s’en limitant pas uniquement au parti, il a laissé entendre que «au-delà du parti, c’est de renforcer tous les alliés du président, Macky Sall. Cela est extrêmement important».

source: (sudquotidien)

Instagram did not return a 200.