fbpx

Algérie : conspué par la rue, le nouveau président Tebboune « tend la main » aux contestataires

Abdelmadjid Tebboune, ancien Premier ministre d’Abdelaziz Bouteflika, a été élu président de l’Algérie dès le premier tour du scrutin, marqué par une très forte abstention. Une élection loin d’apaiser le mouvement du « Hirak », qui a manifesté en masse vendredi.

• En Algérie, Abdelmadjid Tebboune, ancien Premier ministre d’Abdelaziz Bouteflika (de mai à août 2017), a été élu président dès le premier tour, avec 58,15 % des voix, a annoncé l’Autorité nationale indépendante des élections (Anie), vendredi 13 décembre.

• Dans la foulée, une marée humaine a envahi le centre d’Alger pour conspuer le nouveau chef de l’État. La mobilisation ne faiblit pas pour le 43e vendredi depuis le déclenchement du « Hirak », le 22 février. Le mouvement a appelé à une nouvelle mobilisation et grève générale le 15 décembre.

• Dans son discours de victoire, Abdelmadjid Tebboune a affirmé vouloir « tendre la main » au mouvement de contestation « afin de bâtir une Algérie nouvelle ». Il a annoncé également vouloir entamer des consultations pour une nouvelle Constitution, qui sera soumise à un référendum.

www.france24.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram did not return a 200.