fbpx

AFRIQUE DU SUD: DE NOUVELLES MESURES RESTRICTIVES POUR LUTTER CONTRE LE VARIANT DELTA DU CORONAVIRUS


Alors que le nombre de cas de coronavirus ne cesse d’augmenter en Afrique du Sud, le président Cyril Ramaphosa a pris de nouvelles mesures restrictives. S’exprimant dimanche 27 juin à la Télévision nationale, le chef de l’État a indiqué que le pays fait face à une troisième vague plus contagieuse provoquée par le variant Delta.

Le  « mutant », souligne-t-il, détecté en Inde se trouve désormais dans  5 provinces du pays dont le Cap oriental et le Gauteng.«Nos services de santé travaillent à l’extrême limite de leurs possibilités (…), il n’y a que très peu de lits disponibles en réanimation», a-t-il ajouté, avant d’annoncer que l’Afrique du Sud se trouvait désormais au stade 4 d’alerte sanitaire, le dernier avant le confinement.

Dans cette optique, la nation arc-en-ciel a pris la décision d’interdire tous les rassemblements à l’exception des enterrements, avec un maximum de 50 personnes pouvant y assister. Le couvre-feu déjà en vigueur a été rallongé d’une heure, de 21H00 à 04H00.

L’Afrique du Sud a officiellement enregistré 181.815 cas de contaminations durant les 14 derniers jours (du 14 juin au 27 juin). Selon les dernières mises à jour, le nombre total de cas s’est chiffré à 1,9 million dont 1,71 million guéris et 59.900 décédés depuis le début de la pandémie.

D’après certains scientifiques, le variant Delta, très contagieux, est à l’origine de la hausse spectaculaire du nombre de cas de Covid-19 en Afrique du Sud. À noter que ce variant a été signalé dans 14 pays africains et les variants Beta et Alpha ont été trouvés dans plus de 25 pays africains, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) en Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *