Affaire pétro-tim : la diaspora manifeste devant…

Les manifestations contre le scandale Petro-Tim font tache d’huile. La Diaspora sénégalaise se fait entendre dans les grandes démocraties, à Washington, devant la Maison Blanche, à Paris chez Total et à Londres contre Bp, pour réclamer la transparence et par ricochet, salir la réputation du clan Sall et de ses sbires qui pourraient risquer gros en cas de déplacements dans ces pays.

A côtés des augmentations du prix des carburants et du ciment notamment, il y a la hausse des cris.
En effet, un mois après les révélations de la chaîne britannique Bbc sur le scandale à 10 milliards de dollars de l’affaire Petro-Tim, la rue ne décolère pas. Et pas seulement au Sénégal.

Comme si elle veut jouer pleinement sa partition, la Diaspora sénégalaise ne lâche pas son pétrole-gaz et fait de même que la plateforme Aar li nu bokk au Sénégal. A Washington, devant la Maison blanche, où les manifestations sont autorisées, de nombreux Sénégalais se sont fait entendre de Donald Trump et de l’Exécutif américain sur cette sombre affaire qui a les allures d’une tartufferie en bande organisée. Et même si les Américains ne se sont pas encore prononcés sur ce scandale, comme leur représentant au Sénégal, S. E Tulinabo S. Mushingi, qui a préféré, lors d’une visite dans nos locaux la semaine dernière, laisser la justice faire d‘abord son travail, force est de constater que les montants en question dans ce scandale sont libellés en dollars américain.

Ce qui, leur donne, demain, le droit d’interpeller sur leur sol, tout acteur cité dans cette nébuleuse affaire. La jurisprudence Gadio est éloquente. Alors, gare aux Aliou Sall, Aly Ngouille et autres mis à l’index dans ce long

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Instagram did not return a 200.