fbpx

À Quelques jours seulement après le《NDIGUEUL 》De SERIGNE ABDOU KARIM MBACKE MAKARIMAL AKHLAKH : C’est déjà la foire aux chaises roulantes au Palais de Ndindi.

En effet le Saint homme a, il y’a de cela moins d’une semaine manifesté sa volonté de réunir des chaises roulantes afin d’en faire un don aux handicapés moteurs.

Ainsi , il demanda à toute la Oumah islamique et particulièrement ses 《Talibé 》 (disciples) de s’activer massivement pour la réussite de ce projet purement social .

Comme de coutume le 《 Ndigueul dieufé 》une règle purement mouride qui consiste en l’exécution immédiate des recommandations du Guide sans murmures ni questionnement a eu encore raison.

Chacun veut faire mieux que tout le monde , de l’argent, des fauteuils roulants déjà achetés , venant d’ici et d’ailleurs conversent depuis lors la ville sainte et en masse.

À ce jour la Résidence du fils de SERIGNE FALLOU MBACKE Sis à Ndindi ( TOUBA ) est submergé de chaises roulantes.

Une action qui n’est pas nouveau pour cet homme religieux connu pour son caractère social, son respect en vers le genre humain et sa réputation d’educateur inégalable qui font de lui un guide à part entière et unanimement apprécié.

Cet action étant un soutien à l’encontre d’une couche sociale, souvent victime de discrimination , qui récemment demendait, à être associé à certaines activités, notamment les camps de vacances .

« Baye Karime » lui demande des moyens de déplacement et d’épanouissement pour ces handicapés et pas n’importe les quels, car il faut préciser que « Borome Ndindi » souhaite que les chaises qui lui seront fournies soient dotées de « reposes pied » pour permettre aux bénéficiaires d’être plus confortablement à bord…..

Nous y reviendrons pour la cérémonie de remise de ces dons ….

IBRAHIMA KHALIL DIENG .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *