fbpx

500 ENTREPRENEURES SÉNÉGALAISE FORMÉES POUR AVOIR ACCÈS AUX MARCHÉS PUBLICS

A l’initiative de l’ONU-Femme et de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP), 500 femmes entrepreneures sénégalaises bénéficieront des sessions de formation sur les procédures de passation des marchés publics.

Le lancement de ce programme de formation a eu lieu ce jeudi 18 mars. L’objectif est de doter ces chefs d’entreprises d’outils nécessaires permettant de maîtriser les rouages de la commande publique.  

 » Les femmes entrepreneures constituent une catégorie économique importante, dynamique et très engagée de la société et il convient, à cet égard, de les accompagner pour soutenir et renforcer leurs efforts et initiatives visant le développement harmonieux de leurs activités entrepreneuriales « , a soutenu Saer Niang, directeur général l’ARMP.  

La commande publique est devenue une affaire de professionnels. Le niveau des sommes engagées dans les marchés publics requiert la disponibilité de véritables spécialistes pour être compétitif et prétendre remporter des marchés conséquents. 

A ce titre, le directeur général de l’ARMP souligne que le programme de formation proposé aux femmes entrepreneures leur permettra d’être en mesure de préparer et de soumettre dans les délais, un dossier complet, conforme aux exigences et spécifications techniques posées dans les dossiers d’appel d’offres.  

La commande publique représente près de 15% du PIB des pays membres de l’UEMOA, rappelle le patron de l’ARMP. Ce qui constitue des sommes importantes, donc un enjeu financier de taille pour nos pays. Au Sénégal, le budget de la commande publique a franchi la barre des 2 500 milliards FCFA. 

Sa rationalisation s’impose dès lors, comme un combat permanent qu’il faut gagner chaque jour si on veut garantir un développement harmonieux, équilibré et durable de nos pays, indique le directeur général de l’ARMP. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *