fbpx

Mois : janvier 2020

Le Sénégal suit de très près l’évolution de la situation sanitaire de nos compatriotes en Chine et plus particulièrement à Wuhan, qui est l’épicentre de l’épidémie du coronavirus qui frappe le pays.

A ce jour, aucun compatriote n’a été contaminé. Notre représentation diplomatique est en alerte et certains étudiants qui ont pu être contactés par le Ministère des Affaires étrangères et des sénégalais de l’Extérieur se disent, en effet, en bonne santé et suivent, à l’instar de toute la population de Wuhan, les mesures préventives édictées par les autorités chinoises pour éviter la propagation du virus.

La mise en quarantaine de la ville de Wuhan a provoqué une ruée de la population vers les grandes surfaces, occasionnant la raréfaction et le renchérissement de certaines denrées de première nécessité. Cette situation engendre un état de stress chez nos compatriotes, dont la quasi-totalité est constituée d’étudiants.

Ainsi, le Ministère des Affaires étrangères et des sénégalais de l’Extérieur, à travers notre mission diplomatique en Chine, évalue la situation et examine les moyens d’envoyer, dans les meilleurs délais, un appui financier à défaut d’un ravitaillement, au besoin, de nos étudiants sur place par les autorités universitaires chinoises.

Par ailleurs, dans l’hypothèse où la situation ne connaîtrait pas une nette amélioration, des discussions sont engagées avec les autorités chinoises pour étudier la possibilité d’obtenir une autorisation pour un rapatriement de nos étudiants

Enfin, le Ministère lance un appel à la sérénité tout en précisant qu’aucun moyen ne sera épargné pour porter secours et assistance à nos compatriotes. 

Fait à Dakar, le 27 janvier 2020

Haut du formulaire

Bas du formulaire

A travers le Serviteur de Dieu, l’archevêque Jean Pierre KUTWA une marche pacifique est autorisée le 15 Février prochain dans la capitale ivoirienne dans le but de « sensibiliser pour la paix et de prier pour des élections apaisées en Côte d’Ivoire ».

Cette initiative ne fait pas l’unanimité au sein de la population Ivoirienne. Marche sollicitée par l’aumônerie de l’office diocésain de la pastorale des Jeunes d’Abidjan (ADPJA) et l’association des femmes de l’église catholique du diocèse d’Abidjan (AFEC)

Cette marche dénommée « allons à la paix » rassemblera 20.000 personnes selon les organisateurs.

Au RHDP,  des voix s’élèvent pour condamner cette démarche de l’église qu’elles jugent inopportune compte tenu du climat socio-politique déjà très tendu.    « Quand on veut la paix, on ne prend pas la rue » a déclaré Dah SANSAN, président de la Jeunesse du parti au pouvoir. Une autre voix qu’on peut qualifier de « Tenor « Julien NGUESSAN, cadre du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) a retenti avec force lui qui déclare que l’heure est à la prière pour consolider et raffermir les liens entre les ivoiriens et tous ceux qui vivent sur la terre de la Côte d’Ivoire. « Il est temps que l’esprit fraternel spirituel prévale et non les prises de position qui se camouflent dans les déclarations d’hommes religieux aux appartenances politiques non avouées officiellement » a ajouté Julien Nguessan.

Alain martial GNEGBE (Abidjan)

Africa7RadioTV

L’ancien ministre conseiller du Président Macky Sall et ancien président du groupe parlementaire de la coalition Benno Bok Yakar, vient d’être exclu de son parti l’Alliance Pour la République (APR) parti au pouvoir . L’information est donnée à travers un communiqué parvenu à la rédaction d’Africa7 et signé par la commission de discipline de ce parti

Rappelons que Moustapha Diakhhaté qui n’est plus en phase avec ses frères ennemies depuis plusieurs mois tient à travers la presse et les réseaux sociaux, un ton que ni le président Macky Sall moins les membres du gouvernement ou de l’APR n’apprécient

Africa7TV

Ce mardi 21 janvier 2020 peu après 13 heures, les sapeurs-pompiers de Milan sont intervenus à viale Certosa 187 pour sauver une fillette sénégalaise tombée de la cage des escaliers. La victime est en réanimation à l’hôpital de Niguarda de Milan à quelques 2 kilomètres du consulat. Son état de santé est grave mais apparemment elle n’aurait pas subi de traumatisme ou de blessure mortels. Les causes de la chute restent encore à déterminer. Âgée de deux ans environ, elle est tombée du troisième étage de l’immeuble qui abrite l’institution sénégalaise. Elle était venue de Pescara (région des Abruzzes) ville distante de 522 kilomètres de Milan.

Arborant les escaliers, la fillette était tenue à la main par sa mère de 21 ans. Selon les premières informations « l’accident est survenu quand la jeune mère a lâché l’enfant pour attacher ses chaussures ».

Alertées par les émigrés, les forces de l’ordre ont envahi les locaux du consulat. Arrivée en premier sur les lieux, la police locale qui a constaté la gravité des dégâts a fait appel en renfort la police scientifique (voir photo) et aux sapeurs-pompiers. Une enquête est ouverte par la gendarmerie italienne. Les parents dont la maman et l’oncle de l’enfant ainsi que des personnes présentes sur les lieux sont entendus par les carabiniers

Informée, Madame le consul général qui n’était pas sur place au moment des faits « s’est rendue à l’hôpital pour s’enquérir de la situation de l’enfant » nous reporte notre source

Dans un passé récent toujours dans ce même consulat du Sénégal à Milan, un enfant était aussi tombé des escaliers intérieurs.

Deux mémorables journées marquent ainsi ce début de semaine des sénégalais qui dépendent de la juridiction de Milan.

Ce lundi 20 janvier 2020, le personnel du consulat a passé toute la journée à protester et à regretter de ne pas pouvoir satisfaire les émigrés venus se procurer des documents.  L’institution fonctionne sur la volonté unique du chef de poste. Les deux délégataires de signatures que sont le chancelier Fofana et le consul général Madame Rokhaya Ba Touré sont tous partis à Rome ce jour pour « une rencontre dans le but d’harmoniser les activités administratives ». La rencontre qui a eu lieu à la capitale italienne nous dit-on est provoquée par le tout nouvel ambassadeur Dr Papa Abdoulaye Seck qui « ignorait » la réalité du terrain.

Les deux personnalités, uniques porteuses de signatures à Milan ont boycotté leur poste sans d’autres solutions alternatives

Les pauvres émigrés ont perdu une journée de travail et du temps, eux qui se sont déplacés des villes lointaines pour des demandes de certificats de naissance pour certains ou des demandes de renouvellement de passeports ou la délivrance de laisser-passer pour d’autres. Les fonctionnaires sur place en l’occurrence la personne proposée à l’enregistrement des dépôts relatifs à la délivrance des cartes nationales d’identité et le vice consul ne sont pas en mesure de donner des explications plausibles aux émigrés. Aucune note de service ni d’information ne leur sont communiquées.

Ils ont été nombreux les lanceurs d’alerte à attirer l’attention des autorités sénégalaises sur le manque de sécurité au consulat du Sénégal à Milan.  Cet édifice dont les conditions d’achat non encore diligentées et qui portent sur un financement de 852 millions de nos pauvres francs a fait encore parler de lui en ce début d’année.

En attendant les conclusions de l’enquête, les autorités sénégalaises sont de nouveau interpellées face aux réalités qui gouvernent la juridiction de Milan

Alioune NDIAYE

Mr Laurent Dona Fologo, compagnon de lutte de feu Felix Houphouet Boigny, pour l’indépendance de la Côte d’Ivoire dans années 60 a reçu le Prix Spécial du Meilleur Homme de Paix. Cet ancien secrétaire général du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) a donc été distingué pour ses efforts inlassables dans la recherche de la Paix, la promotion des valeurs démocratiques et le respect des institutions républicaines. Prix décerné par le Comité National de Distinction (CNAD) le Vendredi 17 Janvier dernier à la maison de la presse à Abidjan-Plateau. Cérémonie au cours de laquelle Mr Fologo s’est exprimé sur le sobriquet que lui ont donné ses concitoyens.  « Fologo on ne s’est plus ce qu’il est. Il sèche son linge partout où se trouve le soleil. Oui parce que j’ai été avec les présidents Houphouët Boigny, Bédié, Gbagbo, mais jamais avec le Gl Robert Gueï. Lui il n’a pas été élu par le Peuple.

En vérité mon amour pour la Côte d’Ivoire est tel que, je ne peux pas me situer dans un parti contre un autre »

Cet ancien journaliste sorti de la prestigieuse école de journalisme de Lille (France)38e promotion et plusieurs fois ministre sous Houphouët Boigny a 80 ans aujourd’hui.

Notons que Mr Laurent Dona Fologo a occupé le poste de Président du Conseil Économique et Social de Côte d’Ivoire jusqu’à sa retraite politique.   

Alain Martial GNEGBE

(Abidjan)Africa7RadioTV

Les 15 et 16 Janvier 2020 à la surprise générale un drone a survolé le quartier chic de Cocody-Riviera. Ce pour filmer la résidence de Mr Denis Kah Zion maire PDCI de la ville de Touleupleu. C’est lors de sa deuxième tournée que l’engin a été suivi des yeux jusqu’à son atterrissage par les riverains. « Le mercredi 15 Janvier 2020 de 13h10 à 13h15 ma résidence sise à Cocody- Riviera a été survolée par un Drone. Durant 5 mn le drone a fait le tour de la concession, à une altitude relativement basse pour observer tous les recoins du domaine du jardin à la terrasse en passant par le long de la clôture arrière. Le drone a ensuite pris la direction d’un immeuble appartenant à un cadre du RHDP et a disparu » a déclaré Mr Kah Zion. Le pilote du drone nommé Yao Nguessan Fabrice a été trouvé à l’entrée de la Cité, manipulant son appareil. Interrogé par les riverains sur sa besogne, il a dit travailler pour une structure en sous-traitance avec l’entreprise de construction de route COLAS. Sieur Yao ne disposait  ni d’une carte professionnelle, ni d’ordre de mission par divers lui

Le pilote et son appareil ont été tout simplement mis à la disposition de la police pour enquête. 

Alain martial GNEGBE(Abidjan)

Africa7RadioTV

Le conseil municipal de Vavoua, s’est réuni le samedi dernier pour adopter à la salle de Mariage à l’unanimité, un budget annuel de plus de 95 millions FCFA.

C’est grâce aux recettes des impôts, qui ont connu une hausse de 8.983.123 FCFA et surtout aux recettes propres de la Mairie qui ont augmenté d’un montant de 86.661.000 FCFA a souligné Mr Kalou Bonnaventure, Maire de cette localité située au Centre -Ouest du Pays. L’équipe municipale a réussi à faire recouvrer les taxes liées au stationnement des Automobiles et celles payées par les taxis communaux, dont le nombre croit de jour en jour. La Mairie de Vavoua a utilisé 240 millions pour son fonctionnement, voire dépenses et 145 millions pour ses investissements.

Mr Kalou a félicité ses collaborateurs et les services des impôts de Vavoua

Rappelons que Mr Kalou, ex-éléphant Footballeur est candidat à la Présidence de la fédération Ivoirienne de football (FIF) pour 2020.                         

Alain martial GNEGBE(Abidjan)

Africa7RadioTV.

Issiaka Ouattara, dit Wattao est décédé de diabète dans la nuit du Samedi 04 au dimanche 05 Janvier 2020 à 1h40 GMT, dans un hôpital  de New York aux états-unis d’Amérique. Le plus célèbre commandant de Zone « Com Zone » (Bouaké & Vavoua), de la rébellion ivoirienne de 2002 venait d’être promu au grade de Colonel-Major de l’armée ivoirienne le 18 décembre dernier. D’Abidjan aux USA en passant par le Maroc, le colosse militaire n’a pas eu le temps de rechausser ses Rangers.

Originaire de Doropo, département de Bouna dans le Nord-Est de la côte d’ivoire, Wattao était l’un des fidèles les plus fidèles de Guillaume de Soro.

Rappelons que cet ancien Judoka avait été arrêté en 1999 après le coup d’État  du Général-président Robert Guéï. Il sera relâché deux ans plus tard et s’exil au Burkina Faso d’où sera créé la rébellion de septembre 2002. L’armée ivoirienne vient de perdre ainsi l’un de ses vaillants Soldat.

Alain martial GNEGBE (Abidjan)

Africa7RadioTV

A Abidjan pour un spectacle dans le cadre de sa tournée africaine, Fally a eu un malaise sur scène à Sofitel Ivoire, lors de son concert le 29 décembre dernier dans cet établissement hôtelier.

L’artiste a été urgemment hospitalisé dans une clinique. Fally a démarré cette série de 20 concerts début décembre au Gabon et devrait visiter 12 Pays. Après le 17e spectacle à Abidjan, il devait se rendre à Kigali au Rwanda puis à Goma en RDC et le 1er janvier dernier à Bujumbura au Burundi.

Pendant la maladie Nana Ketchup, son épouse a demandé à ses fans de se mettre en union de prière pour son mari. « Nous demandons vos prières. Votre artiste qui est mon mari est gravement malade » a écrit Nana Ketchup.

Quant à Koffi Olomidé mentor de l’artiste, il est très remonté contre les Ivoiriens.                               « Que les artistes congolais ne mettent plus les pieds à Abidjan. « Les ivoiriens sont anti-succès Ils sont jaloux de notre évolution musicale » a déclaré le grand Mopao sur son compte Instagram. Heureusement que Fally va beaucoup mieux. Dans une vidéo publiée sur la toile, depuis le balcon de sa chambre d’hôtel de la cité balnéaire d’Assinie, située à 30mn de route d’Abidjan ; l’artiste annonce son retour. « Le King est de retour. Bonne et heureuse année 2020 « a déclaré l’artiste. Rappelons que l’artiste congolais Papa Wemba, est décédé en 2016 à Abidjan, suite à un malaise sur scène. Ce, lors d’un spectacle au Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA) du mythique groupe ivoirien de Zouglou : Magic System.

Alain martial GNEGBE(Abidjan)

Africa7RadioTV

Le Médiateur de la république joue un rôle très important au sein de notre société. Par son travail, il contribue à l’apaisement du climat social et politique du pays en utilisant des méthodes pacifiques pour la consolidation de la paix sociale.

Le Médiateur de la république, Maître Alioune Badara Cissé, de par ses qualités humaines remarquables et sa riche expérience de l’État s’engage de plus en plus à intervenir gracieusement à la demande des citoyens pour les aider à régler leurs différends avec les pouvoirs publics.

On note que depuis un certain temps, le champ de compétence du Médiateur de la république s’est considérablement élargi en adéquation avec les nouvelles exigences citoyennes. C’est dans cette optique que son rôle de protection envers les usagers s’est étendu jusqu’à la défense des droits de l’homme. 

Maitre Alioune Badara Cissé s’est inscrit dans une logique d’offrir aux citoyens une protection plus accessible de leurs droits et libertés.

Le Médiateur de la république, à travers les audiences avec les différents groupes socioprofessionnels, les associations, les collectifs et les syndicats, est entrain d’assurer pleinement sa mission d’apaisement du climat social du pays face au risque d’une société émiettée et en tension.

L’audience accordée récemment au collectif Nio Lànk est à saluer en tout patriotisme comme tant d’autres accordées aussi à la classe politique dans le cadre d’œuvrer à garantir ensemble cette cohésion nationale pour diminuer la tension sociale. De par ses missions qui lui sont dévolues, Maître Alioune Badara Cissé va sûrement poursuivre de manière responsable la série des audiences dans le but d’apaiser les cœurs et de rétablir la communication entre les protagonistes des conflits qui menacent la stabilité et la sécurité du pays.

Le Médiateur de la république, Alioune Badara Cissé effectue inlassablement des missions de service et des tournées dans les collectivités en vue de trouver des solutions efficaces aux revendications des citoyens sénégalais. Cela constitue également des occasions pour faire connaître la nouvelle dynamique de proximité, mais aussi de collecter et de traiter les doléances des administrés face aux dysfonctionnements des services de l’État afin de les porter à la connaissance du Président pour remède à y porter.

Dans un contexte marqué par une rupture de la capacité de dialogue et une montée de la violence dans les relations interindividuelles, notre ambition à tous doit nous obliger de se parler, de se respecter et de se tolérer dans l’espoir d’un meilleur devenir. C’est par là que doit commencer en réalité l’expression de la démocratie.

Or pour la légitimité de l’État, rien n’est plus nuisible qu’une ambiance persistante de tension, voire de conflit, entre les gouvernants et les gouvernés ! 

Cependant, il faut comprendre surtout que le Médiateur de république, une autorité administrative indépendante, est cette institution, au service des administrés certes, mais aussi de l’administration accessible et attentive pour une culture de confiance essentielle pour le service public dans un État de droit ! 

Le Médiateur de la république est le défenseur et l’avocat des citoyens face à la super puissance de l’État. Il est toujours tenu de jouer ce rôle d’interface pour répondre et porter les préoccupations des populations.

Toutefois, cette dynamique fondée sur le dialogue et le consensus mérite d’être soutenue et accompagnée en vue de permettre au Médiateur de la république de développer des conditions qui faciliteront la résolution de tout conflit existant.

Il est important d’encourager vivement le Médiateur de république Maître Alioune Badara Cissé à maintenir son rythme de travail tout en saluant les efforts réalisés ces derniers mois dans le cadre de ses missions.

Nous avons cette chance d’avoir l’homme en question à la tête de cette institution, si important dans tout processus de réconciliation nationale. Lui qui appelle les citoyens au sens du patriotisme et qui accepte d’être condamné à chercher tous les jours les voies et moyens pour mieux servir les citoyens dans le cadre d’une bonne gouvernance et d’une démocratie au sein d’un État de droit.

Maître Alioune Badara Cissé n’a jamais cessé de réitérer l’appel à l’unité d’action entre les dirigeants et les populations face aux défis majeurs en mettant à jour les véritables problèmes afin de promouvoir un climat social et politique apaisé.

Nous devons impérativement et en toute citoyenneté faciliter le positionnement du Médiateur de la république dans l’architecture institutionnelle de la république comme une sentinelle qui va veiller sur la bonne marche de la société.

Par devoir de vérité, nous avons tous constaté que son travail est remarquable à tous les niveaux, mesuré en termes de médiations réussies depuis sa nomination en 2015. 

« La Médiature est une institution de sacerdoce et de sacrifice sans avantages » 

Maître, vous l’avez si bien compris.

Vive la république

Vive le Sénégal

AMADOU GNING

Membre de la Convergence des Jeunesses Républicaines de Thiès