fbpx

Mois : août 2019

« La mafia des océans a fait main basse sur les côtes sénégalaises. Un scandale où le Sénégal perd annuellement, depuis 1960, des centaines de milliards. Si ce ne sont pas les fausses immatriculations de navires étrangers qui étouffent la pêche nationale et privent les familles de poissons, sous le regard coupable des autorités, c’est l’accaparement de nos eaux poissonneuses par les chalutiers industriels français, espagnols, chinois, coréens, japonais ou russes, avec la complicité de certains Sénégalais, qui menace la sécurité alimentaire », écrit le journal Source A.

Le journal ajoute qu’ « En 20 jours de patrouille, les inspecteurs de la Guinée, de la Sierra Leone, de la Guinée-Bissau et du Sénégal ont pris 17 navires puis les ont relâchés. Avec seulement 4 vedettes et 2 petits bateaux de 25 mètres pour surveiller l’activité de plus de 300 bateaux sur 750 km de côtes, cette flottille ne dispose même pas de l’autonomie pour opérer en haute mer. Toujours est-il que la pêche profonde détruit les possibilités de reproduction des espèces et permet aux chalutiers de piller les mers, en toute impunité, sans être contrôlés, surtout avec l’utilisation des fausses immatriculations ».

L’association pour la sauvegarde des marigots de mbao s’inquiète du degré de pollution des marigots de la commune . Face à ce drame écologique, elle fustige le comportement irresponsable des populations ,ces dernières ont transformé les marigots en dépotoir d’ordures sauvages,les autorités sont interpellées à prendre à bras le corps cette situation.

Bacary Cissé

Après l’accident de Kaléane dans l’arrondissement de Nyassia qui a fait 7 morts dont un bébé de 6 mois et 2 blessés ce matin vers les coups de 6h du matin, Le ministre conseiller à la présidence de la république qui a fait le déplacement sur les lieux de l’accident s’est dit choquée et attristée par la violence du choc et des pertes en vies humaines . Malgré les efforts de l’Etat pour doter les populations de bonnes infrastructures routières, la route continue de faire des victimes. Donc , selon elle ,il est temps que les autorités tiennent les états généraux de la sécurité routière et de revoir les modalités de délivrance des permis de conduire au sénégal .

Moussa NDAW

Ce samedi, la plateforme revendicative pour la défense des intérêts de Bignona accompagnée du forum civil section Bignona , des associations de femmes productrices , des jeunes et des populations de la capitale du Fogny a battu le macadam pour réclamer l’érection du district de santé de leur localité en un hopital de niveau 2 . Malgré la pluie, la plateforme a fini sa procession devant la prefecture de Bignona ou un mémorandum a été remis au chef de l’exécutif départemental pour lui demander de rappeler au président de la république et à son gouvernement leurs promesses faites en 2017 lors de la campagne pour les législatives et en 2019 pendant la campagne pour la présidentielle. Un memorandum qui renferme toutes leurs doléances qui une fois prises en compte, peuvent conduire le gouvernement à comprendre la nécessité de doter le département de Bignona d’un hopital de Niveau 2 .

Moussa NDAW

Les éléments de la sous-brigade du service d’hygiène de Rufisque ont désinfecté le marché central, ce samedi 24 août 2019. Le marché aux poissons et le hangar du marché aux viandes étaient les cibles.
« Cette opération nous a permis de faire le lavage du point de vente », explique Major Mamadou Thiam Faye.

M. Faye de poursuivre : « les moyens logistiques, c’est notre grand problème. Les autorités ont promis de nous donner ces moyens. Et nous demandons que chaque année on fait une telle opération. Tout ce que nous faisons, c’est pour sauvegarder la santé des populations », a-t-il dit.

Une partie du marché central sera bientôt ouverte, a annoncé le maire de la commune de Rufisque-Est.
« A partir de lundi, nous allons tenir la réunion avec l’ensemble des acteurs pour la distribution des espaces au niveau du marché aux poissons et du marché aux viandes. On a longuement discuté avec les commerçants. Donc, on mettra en place un comité de salubrité au niveau du point de vente qui gérera tous ces aspects d’entretien de nettoiement mais aussi de suivie de ce qu’on est entrain de faire », dixit Boubacar Albé Ndoye.

Pour Idrissa Ba, le secrétaire général du comité de gestion du marché, toutes les dispositions seront prises.
« On est entrain de discuter entre nous, acteurs et commerçants. Dans la surveillance, nous mettrons de la rigueur. C’est à nous de s’organiser pour que ce marché soit propre. Nous ferons revenir les tabliers mais avec une bonne organisation », a assuré M. Ba.

Pour rappel, cette opération de désinfection entre dans le cadre du nettoiement général du marché central de Rufisque initié par le préfet du département dont le lancement a été présidé par le ministre de l’urbanisme, du logement et de l’hygiène publique.

Birame Khary Ndaw

La coordination départementale du parti socialiste de Linguere a organisé des séances de récital de coran à dahra dioloff chez le coordonnateur Cheikh sidy ndiaye. Une cérémonie où 17 sur 19 sections socialistes du département de linguere ont pris part et formulé des prières à l’hommage de leur mentor feu Ousamane Tanor Dieng décédé,il y’a de cela 40 jours.

Maodo Thiam.

Après l’accident de Badiouré du 17 Aout dernier et qui avaient occasionné 6 morts et plus d’une trentaine de blessés graves , les actions de solidarité se poursuivent pour venir en aide à ces blessés. La dernière en date est de la coordination départementale du REWMI section Bignona qui a remis un don de médicaments d’une valeur de plus de 2000000 Fcfa au district sanitaire de Bignona. Selon le responsable départemental du Rewmi , ce don est une réponse au cri de cœur des populations meurtries et aux blouses blanches du département de Bignona . Il a profité de cette remise pour demander à l’état du Sénégal de doter la capitale du Fogny d’un hopital qui pourra avoir la capacité de prendre en charge les besoins sanitaires des populations. Revenant sur l’accident, il a appelé les chauffeurs à plus de vigilance sur les routes pour éviter d’autres crashs comme celui de Badiouré.
Le médecin chef adjoint du district sanitaire de Bignona , docteur Berthe Dibor Guèye a magnifié ce geste qui selon elle est venu au bon moment car le district en avait besoin car le stock disponible était insuffisant pour la prise en charge des rescapés de l’accident.

Moussa NDAW